Saisir le terrain ou l'invention des sciences empiriques en Allemagne et en France - Grand Format

Note moyenne 
Au tournant des 19e et 20e siècles, le concept de terrain fit son apparition dans le domaine des sciences humaines et sociales tant en Allemagne qu'en... Lire la suite
26,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 29 juin et le 4 juillet

Résumé

Au tournant des 19e et 20e siècles, le concept de terrain fit son apparition dans le domaine des sciences humaines et sociales tant en Allemagne qu'en France. Dans une situation de concurrence où de nouvelles disciplines essayaient à l'époque d'établir leur légitimité, la notion de terrain devenait une marque de scientificité indéniable. Si l'ethnologie, la géographie, la géologie, l'archéologie, la sociologie entretenaient un rapport étroit au "terrain" dans sa dimension spatiale, sociale et heuristique, elles le pratiquèrent de manière empirique avant d'en proposer une définition claire.
Le présent ouvrage se propose d'explorer les différentes facettes de cette question centrale du terrain en l'envisageant dans ses rapports théoriques et expérimentaux, mais aussi dans ses méthodes et relais. Le succès de ce concept fut d'autant plus appuyé et couronné de succès que l'Etat sut très vite le mettre à son service en en faisant très précocement un outil politique majeur.

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/04/2017
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7574-1492-7
  • EAN
    9782757414927
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    274 pages
  • Poids
    0.442 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 23,9 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Au tournant des 19e et 20e siècles, le concept de terrain fit son apparition dans le domaine des sciences humaines et sociales tant en Allemagne qu'en France. Dans une situation de concurrence où de nouvelles disciplines essayaient à l'époque d'établir leur légitimité, la notion de terrain devenait une marque de scientificité indéniable. Si...

À propos des auteurs

Jean-Louis Georget est maître de conférences habilité à l'université Paris 13 et chercheur au centre Georg Simmel (UMR 8131 CNRS/EHESS). Gaëlle Hallair est docteur en géographie et ingénieur de recherches CNRS à Géographie-Cités (UMR 8504). Bernhard Tschofen est professeur d'ethnologie à l'Institut d'anthropologie sociale et de sciences empiriques de la culture à l'université de Zurich (ISEK).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

26,00 €