Sociologie de la police - Politiques, organisations, réformes

Note moyenne 
La police au sens large - nationale, municipale, privée, gendarmerie - constitue un véritable acteur du jeu politique et un enjeu d'une centralité... Lire la suite
29,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 mai et le 30 mai
En magasin

Résumé

La police au sens large - nationale, municipale, privée, gendarmerie - constitue un véritable acteur du jeu politique et un enjeu d'une centralité croissante dans le débat public. Mais elle est aussi un instrument de production de sens et de représentations politiques en ce qu'elle contribue à l'émergence de catégories descriptives qui participent de l'imaginaire collectif : crime crapuleux, outrage, racaille, violence collective, manifestation, ordre public...
en sont des exemples connus. La police est devenue un élément incontournable des sociétés contemporaines. Pourquoi et comment la police s'est-elle constituée ? Quelle est la nature de l'organisation policière et quels rapports entretient-elle avec les autorités politiques ? Qui sont les agents de police (leur origine, leur profil) ? En quoi consistent leurs activités et quelles en sont les déviances ? Quelles transformations et réformes sont aujourd'hui possibles ? Pour répondre à l'ensemble de ces questions, ce manuel sans équivalent propose à la fois une sociologie et une science politique de la police.
Riche en exemples dépassant le seul cadre français, appuyé sur de nombreux travaux de terrain et une dense littérature, il vient éclairer de manière originale les rapports entre la police et le politique, et interroger le fonctionnement de nos démocraties.

Caractéristiques

  • Date de parution
    09/09/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-200-60350-2
  • EAN
    9782200603502
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    297 pages
  • Poids
    0.492 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Fabien Jobard est directeur de recherches au CNRS, chercheur au Centre Marc Bloch (Berlin). II a été le directeur du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip). Jacques de Maillard est professeur des universités à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et membre de l'Institut universitaire de France. Il est le directeur-adjoint du Cesdip.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

29,00 €