Terra Forma - Manuel de cartographies potentielles - Grand Format

Note moyenne 
Ce livre raconte l'exploration d'une terre inconnue, la n?tre. A la suite des voyageurs de la Renaissance partis cartographier les terra incognita du... Lire la suite
25,00 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 5 juillet
En magasin

Résumé

Ce livre raconte l'exploration d'une terre inconnue, la n?tre. A la suite des voyageurs de la Renaissance partis cartographier les terra incognita du Nouveau Monde, Terra Forma propose, cinq si?cles plus tard, de d?couvrir une autre Terre, ou plut?t de red?couvrir autrement celle que nous croyons si bien conna?tre en partant du constat que si les transformations r?centes des conditions d'habitabilit? du monde sont si difficiles ? percevoir, c'est parce que les repr?sentations disponibles sont trop abstraites, lointaines, et dans une certaine mesure trop stables.
En proposant une extension du vocabulaire cartographique, ce livre est un manifeste pour l'imagination g?ographique, et, ce faisant, politique. Si certains des ph?nom?nes auxquels nous assistons (?rosion des sols, ?puisement des ressources, acc?l?ration des espaces-temps urbains, intensification des zones pollu?es) nous ?chappent par leur ?chelle, leur dur?e, leur ampleur, c'est par le d?veloppement de nos techniques de repr?sentation que l'on peut esp?rer mieux les comprendre.
En mettant en "cartes" certaines propositions des sciences du Syst?me-Terre et de la pens?e ?cologique contemporaine, Terra Forma permet de mieux saisir leur port?e politique. Les sept chapitres du livre sont des points de vue sur la r?alit?, de possibles visions du monde esquiss?es par diff?rents prismes, comme autant d'instruments optiques : par les profondeurs, par les mouvements, par le point de vie, par les p?riph?ries, par le pouls, par les creux, par les disparitions et les ruines.
Ils produisent des savoirs situ?s, incarn?s. Ecrit sur le mode du r?cit d'exploration, ce livre se veut aussi un manuel de dessin, dont on pourra essayer les techniques sur divers terrains dans le but de constituer progressivement et collectivement un atlas d'un nouveau genre. Travail exp?rimental ? six mains, Terra Forma est le r?sultat d'une exp?rience collaborative entre deux architectes dont la pratique se trouve ? la crois?e des questions de paysage et de strat?gie territoriale (Alexandra Ar?nes et Axelle Gr?goire) et une historienne des sciences (Fr?d?rique A?t-Touati).
Terra Forma r?unit l'histoire spatiale, la repr?sentation cartographique, la conception projective pour tenter de renouveler notre imaginaire g?ographique et nos mani?res de voir et de comprendre un monde en plein bouleversement.

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/04/2019
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-490077-10-6
  • EAN
    9782490077106
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    191 pages
  • Poids
    0.54 Kg
  • Dimensions
    16,9 cm × 24,2 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Frédérique Aït-Touati est chargée de recherche au CNRS. Ses travaux portent sur les rapports de la science et de la littérature, et plus généralement des arts et des savoirs. Elle enseigne à l'Ecole des hautes études en sciences sociales et dirige le programme d'expérimentation en arts politiques de Sciences Po (SPEAP). Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure (ENS-LSH), elle a enseigné à l'université d'Oxford de 2007 à 2014 avant de devenir chercheure au CNRS.
Ses travaux se développent dans deux directions principales : une recherche historique sur les rapports entre arts et savoirs à l'âge classique, dans les domaines de l'astronomie, de la microscopie, et plus récemment des théories du vivant et des théories de la Terre. Son deuxième champ de recherche concerne les pratiques artistiques contemporaines (théâtre, performance, arts plastiques, architecture) qui tentent de développer une connaissance sensible par les arts.
Elle a notamment publié Fictions of the Cosmos. Science and Literature in the Seventeenth Century, The University of Chicago Press, 2011, (MLA Prize), prolongé par un essai en français sur le rôle de la fiction et du récit en astronomie : Contes de la Lune. Essai sur la fiction et la science modernes, Gallimard, 2011, (Prix Gegner de l'Académie des sciences morales et politiques). Elle poursuit par ailleurs un travail de mise en scène autour des questions écologiques (Gaïa Global Circus, Le Théâtre des Négociations, INSIDE).
Alexandra Arènes est architecte diplômée de l'ENSA de Grenoble (2008). Elle a travaillé pendant plusieurs années dans l'agence Baseland sur des projets de paysage et grands territoires. Elle poursuit ensuite un post-master à Sciences Po en arts politiques (SPEAP) dans lequel elle développe ses propres recherches autour de formes de cartographies alternatives, qui aboutissent à une exposition au Musée de la Chasse et de la Nature à Paris : "Animer le paysage" , avec l'artiste Sonia Levy.
Avec Axelle Grégoire notamment, elle cofonde SOC en 2016 (Société d'objets cartographiques / s-o-c. fr), une plateforme de recherche et de production d'outils cartographiques pour prolonger les projets entre arts et sciences. Sa collaboration avec Bruno Latour et l'IPGP (Institut de Physique du Globe) autour du projet Zone Critique la mène ensuite à intégrer l'équipe de recherche en Architecture de l'université de Manchester dans laquelle elle prépare une thèse intitulée "Architectural Design at the Time of Anthropocene : A Gaia-graphic Approach to the Critical Zones" .
Axelle Grégoire est architecte, diplômée de l'ENSA de Versailles. Elle est actuellement en résidence à la Villa Le Nôtre, au potager du Roi à Versailles pour travailler sur la réécriture cartographique du mythe de la ville-forêt à l'ère de l'anthropocène. Après avoir été cheffe de projet au pôle urbanisme et grands territoires de l'agence BASE où elle a travaillé pendant cinq ans, elle poursuit aujourd'hui des travaux de recherche expérimentaux entre pièces artistiques et prises de position sur la ville.
Formée à différents savoir-faire anciens (gravure et ébénisterie) et aux outils numériques, elle monte l'atelier Omanoeuvre(s) en 2017 au sein duquel elle développe des outils prospectifs hybrides (cartographie/modélisation/prototypage) pour servir la représentation des territoires et leur réécriture. Ces travaux transdisciplinaires se traduisent par différents mediums ; de la conférence-spectacle (Inside mis en scène par Frédérique Aït-Touati) à l'objet-livre.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Terra Forma - Manuel de cartographies potentielles est également présent dans les rayons

25,00 €