Un beau matin d'été - Grand Format

Robert Pépin

(Traducteur)

Note moyenne 
Ce matin-là... un adolescent de dix-neuf ans, son violon sous le bras, quitte à pied son village, dans l'Ouest de l'Angleterre, et prend la route de... Lire la suite
21,35 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 juin et le 5 juillet

Résumé

Ce matin-là... un adolescent de dix-neuf ans, son violon sous le bras, quitte à pied son village, dans l'Ouest de l'Angleterre, et prend la route de l'Espagne : un pays dont il ne sait à peu près rien... Nous sommes en 1935. Notre marcheur va parcourir en un an, de Vigo jusqu'en Andalousie, plus de mille kilomètres au long des sentiers de transhumance et des chemins muletiers. Il va découvrir, à la faveur de haltes dans des faubourgs pouilleux ou dans des hameaux perdus, une Espagne incroyablement primitive, encore toute plongée dans sa sauvagerie native.

Les routes ignorent le bitume et les villages l'électricité, les auberges sont à peu de chose près les mêmes que hantait Don Quichotte trois siècles plus tôt. Chaque étape nous entraîne un peu plus loin sur le chemin de la pauvreté absolue... et de la fraternité qui en est l'incompréhensible corollaire. Car le jeune Anglais errant ne tarde pas à se prendre d'amour pour ce peuple qui, du haut de sa misère, l'accueille avec une si touchante générosité, et l'invite bientôt à partager sa révolte.

Horreur et violence (on songe aux "Hurdes" de Bunuel) se mêlent ici tout naturellement à l'émerveillement le plus naïf : comme si le goût de l'aventure et la simple poésie des choses de la vie, tempérés par un humour de tous les instants, conféraient à ce "voyage sentimental" la valeur d'un exorcisme.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/12/1987
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-85940-094-X
  • EAN
    9782859400941
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    262 pages
  • Poids
    0.37 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 20,5 cm × 2,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Laurie Lee

LAURIE LEE : C'est la route qui l'a éveillé à l'écriture. A dix-neuf ans, il quitte son village natal, dans l'Ouest de l'Angleterre, et s'en va gagner sa vie sur les routes en raclant du violon. Sa première randonnée (1934-1936) le conduit tout d'abord à Londres, où il travaille comme manoeuvre sur un chantier — et où une revue publie son premier poème. Puis sur les chemins d'Espagne : expérience qu'il relatera plus tard dans un livre considéré aujourd'hui comme un classique de la littérature de l'errance (Un beau matin d'été, 1969).
A l'issue de la guerre, il se fait connaître comme poète. Mais c'est un livre où il évoque son enfance campagnarde (Cider with Rosie, 1959) qui lui vaut la célébrité. Alors que son oeuvre est traduite et fêtée dans le monde entier, la France ignore encore, inexplicablement, cet ironiste nostalgique, cet écrivain aigu au coeur tendre, digne héritier d'une tradition qui remonte à Lawrence Sterne.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

21,35 €