La vie de merde de mon père, la vie de merde de ma mère et ma jeunesse de merde à moi - Récit autobiographique - E-book - ePub

Note moyenne 
Altötting, lieu de pèlerinage en Bavière, dans les années 1950-1960. Ici ni grâce ni miracles, mais violence et terreur : un père psychiquement... Lire la suite
16,99 € E-book - ePub
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Altötting, lieu de pèlerinage en Bavière, dans les années 1950-1960. Ici ni grâce ni miracles, mais violence et terreur : un père psychiquement détruit par la guerre frappe son fils jusqu'à lui faire perdre connaissance ; une mère trop faible pour protéger ses enfants sombre dans la dépression ; un fils bouc émissaire cherche des stratagèmes pour ne pas succomber. Une histoire (vraie) peuplée de prêtres fanatiques et pédophiles, d'anciens nazis sans remords, de femmes humiliées ou complices.
Mais Andreas Altmann refuse le statut de victime et montre la voie de la reconquête d'une vie libre et digne.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      336
    • Taille
      1 833 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Andreas Altmann

Andreas Altmann étudie d'abord les arts dramatiques et entame, jusqu'en 1979, une carrière de comédien, notamment  au  Schauspielhaus  à  Vienne  et  au Bayerischen Staatsschauspiel de Munich. Il effectue de nombreux voyages, en particulier sur le continent africain, qu'il a même traversé entièrement, depuis l'Égypte jusqu'au Cap, sur le toit d'un camion. Il  a  parcouru  les  États-Unis  et  sillonné  l'Inde en train.
Les hommes qu'il a rencontrés et les situations auxquelles il a été confronté lors de ces périples lui inspirent, à la fin des années 1980, ses premiers écrits : il rédige de grands reportages pour des magazines comme Geo, Stern, Frankfurter Zeitung, Die Zeit, Süddeutsche Zeitung, Mare, etc. En 1992, il s'installe à Paris où l'écriture de ses livres devient peu à peu le centre de sa vie. Il a adopté un mode de vie minimaliste, inspiré par un assez long séjour dans un ashram indien et les huit mois qu'il a passés dans un monastère zen, en débarrassant sa vie et son logement du superflu, télé comprise.
Il se dit sensible à la critique de la religion qu'a exposée le biologiste Richard Dawkins autant qu'au bon mot de Karl Kraus : « Y a-t-il une vie avant la mort ? » C'est en 2011 qu'il publie ce récit autobiographique.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

La vie de merde de mon père, la vie de merde de ma mère et ma jeunesse de merde à moi - Récit autobiographique est également présent dans les rayons

16,99 €