Anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs

Note moyenne 
Maurice Ferreri - Anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs.
Paradoxalement, l'anxiété et certains anxiolytiques exercent un effet délétère sur les fonctions cognitives, notamment la mémoire. Le symposium... Lire la suite
24,50 €
Actuellement indisponible

Résumé

Paradoxalement, l'anxiété et certains anxiolytiques exercent un effet délétère sur les fonctions cognitives, notamment la mémoire. Le symposium " Anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs " a permis de confronter de nouvelles données expérimentales et cliniques, qui éclairent la physiopathologie de tels troubles mnésiques. L'enjeu est d'importance: en effet, si la pathologie anxieuse est susceptible de nuire aux performances cognitives d'un individu, il convient de ne pas les aggraver par l'anxiolytique choisi. Approche moderne de l'anxiété, la psychopathologie cognitive attribue aux dysfonctionnements cognitifs un rôle essentiel dans l'apparition et le maintien des états psychopathologiques. Ainsi, l'anxiété se traduit par le traitement préférentiel des informations négatives et parasite la pensée de l'anxieux. Un élément essentiel du contrôle de l'anxiété est le GABA, neurotransmetteur inhibiteur dont l'activité est liée à la conformation allostérique de son récepteur le complexe GABA. Divers ligands de ce complexe peuvent moduler l'activité inhibitrice du GABA : c'est le cas des benzodiazépines, des barbituriques ou de l'étifoxine, mais aussi des neurostéroïdes, voie de recherche prometteuse pour la correction des troubles cognitifs. Compléments de ces données neurobiologiques, les modèles expérimentaux illustrent clairement qu'une anxiété modérée favorise l'apprentissage, tandis qu'une anxiété plus importante perturbe les fonctions mnésiques. La psychopharmacologie cognitive permet, quant à elle, de mieux cerner les liens complexes existant chez l'homme entre les benzodiazépines et la mémoire. Cette approche cognitive des liens existant entre anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs, intégrant les données de la psychopathologie cognitive, de la pharmacologie expérimentale et de la clinique contribue ainsi à identifier des molécules anxiolytiques originales, capables d'améliorer une pathologie anxieuse invalidante sans perturber le fonctionnement cognitif.

Sommaire

    • Une approche cognitive en psychopathologie
    • De l'anxiété à la peur, dynamique émotionnelle et contrôle cognitif
    • Pharmacologie du récepteur GABAa
    • Neurostéroïdes : rôle dans l'anxiété et la mémoire
    • Liens anxiété-mémoire : études expérimentales
    • Anxiété et roubles cognitifs
    • Apport des neurosciences cognitives à l'étude des effets amnésiants des benzodiazépines
    • Effets cognitifs des anxiolytiques (étifoxine et cognition)

Caractéristiques

  • Date de parution
    08/12/2004
  • Editeur
  • ISBN
    2-84299-660-7
  • EAN
    9782842996604
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    130 pages
  • Poids
    0.345 Kg
  • Dimensions
    17,0 cm × 24,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK