Géopolitique du christianisme

Note moyenne 
Raphaël Liogier et Blandine Chélini - .
À première vue les Églises chrétiennes ont perdu au cours des deux derniers siècles une grande partie de leur légitimité. On parle tous azimuts... Lire la suite
15,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 26 juin et le 30 juin
En magasin

Résumé

À première vue les Églises chrétiennes ont perdu au cours des deux derniers siècles une grande partie de leur légitimité. On parle tous azimuts de dérégulation institutionnelle, d'affaiblissement des religions traditionnelles, de baisse de la croyance en Dieu. On ne peut pourtant pas s'arrêter à ce simple constat. D'abord, même en régime de stricte laïcité, les " grandes religions ", et singulièrement le christianisme, restent les cultes privilégiés, bénéficiant d'avantages institutionnels et matériels importants. Ensuite, cet affaiblissement, caractéristique européenne et plus encore française, ne concerne ni les États-Unis où les églises protestantes sont plus que jamais dominantes, leur proximité des cercles de pouvoir s'étant même accentuée durant les cinq dernières présidences, ni l'Asie, qui connaît une croissance du christianisme, ni l'Amérique latine, ni encore l'Afrique qui est le terrain d'affrontements entre les prosélytismes chrétien et musulman. Les christianismes, dans leur version moderniste ou anti-moderniste, se sont adaptés à la globalisation technologique et économique. Ils se sont, en outre, ajustés aux recompositions actuelles de la foi à travers les mouvements charismatiques aussi bien catholiques que protestants. L'orthodoxie, quant à elle, reste une des variables déterminantes des équilibres balkaniques. Au-delà de la scène nationale, ces mouvances sont en compétition sur la scène transnationale.

Sommaire

  • GEOPOLITIQUE PAR FAMILLE CHRETIENNE
    • Géopolitique des commencements ou l'interaction entre histoire et théologie
    • Regards géopolitiques sur l'orthodoxie contemporaine
    • " Le principe protestant " à l'épreuve ou en exemple : entre précarité et prospérité au seuil du troisième millénaire
    • Géopolitique classique du Saint-Siège
    • Eglise de Rome et Eglises locales : présentation de leurs échanges
  • PROSPECTIVE PAR CONTINENTS
    • L'œcuménisme chrétien comme facteur décisif de l'unité européenne ?
    • L'avenir du christianisme en Amérique latine
    • Les effets du pluralisme religieux sur le christianisme aux Etats-Unis
    • K'Afrique et l'Asie, continents révélateurs de l'évolution du christianisme
    • Le christianisme du Proche-Orient, modèle d'une diversité conviviale ?
  • PROSPECTIVE TRANSCONTINENTALE
    • Le pentecôtisme, avenir planétaire du christianisme ?
    • Les effets de la mondialisation sur le christianisme contemporain

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/05/2003
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7298-1400-0
  • EAN
    9782729814007
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    189 pages
  • Poids
    0.36 Kg
  • Dimensions
    16,5 cm × 24,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Directeur de l'Institut de Droit et d'Histoire Religieux (IDHR) à la Faculté de Droit et de Science politique d'Aix-en-Provence, Blandine Chélini-Pont enseigne l'histoire et la géopolitique des religions, elle a notamment publié une Histoire de l'Église (avec Jean Chélini, Paris, Bayant, 1993) et une Histoire des relations entre les États-Unis et le Saint-Siège, 1939-1953 (Paris, Picard, 2003). Raphaël Liogier, Responsable scientifique de l'Observatoire du Religieux, enseigne la sociologie à l'IEP (Université d'Aix-Marseille III). Il a entre autres écrit Être bouddhiste en France aujourd'hui (avec Bruno Etienne, Paris, Hachette, 1997, rééd. en Poche/Pluriel, 2003) et s'apprête à publier une Géopolitique du bouddhisme (Paris, Ellipses, 2003). Il s'intéresse aux recompositions du religieux face aux tendances apparemment contradictoires de l'individuation et de la globalisation.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

15,00 €