Granny Webster - Poche

Note moyenne 
Envoyée en convalescence au bord de la mer chez son arrière grand-mère, une vieille dame acariâtre qui ne se déplace qu'en Rolls, vit comme à l'époque... Lire la suite
5,10 €
  • Poche
  • Grand format
    • Granny webster
      Paru le : 12/05/2011
      Expédié sous 3 à 6 jours
      15,20 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 8 décembre et le 9 décembre
En magasin

Résumé

Envoyée en convalescence au bord de la mer chez son arrière grand-mère, une vieille dame acariâtre qui ne se déplace qu'en Rolls, vit comme à l'époque victorienne et évite toute émotion pour ménager son cour, une jeune fille - qui n'est pas sans rappeler Caroline Blackwood -découvre peu à peu les secrets qui se cachent derrière les rideaux empesés de la luxueuse demeure... La description de cette grande famille irlandaise, avec une tante excentrique et suicidaire, une grand-mère un peu dérangée et une femme de chambre borgne, est d'une réjouissante noirceur. Ce livre ressemble à une boîte de chocolats fourrés aux amphétamines !

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/03/2013
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-253-16957-4
  • EAN
    9782253169574
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    160 pages
  • Poids
    0.135 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,7 cm × 1,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Caroline Blackwood

Caroline Blackwood est née à Londres en 1931 dans une riche famille aristocratique anglo-irlandaise (elle est une héritière Guinness par sa mère). À 19 ans, elle rencontre Lucian Freud avec qui elle s'installe un temps à Paris. En 1953, ils retournent vivre à Londres où ils se marient. Elle fréquente différents cercles d'artistes et écrit pour des revues (Encounter, London Magazine). Après avoir quitté Lucian Freud, elle part pour New York et Hollywood où elle tourne dans plusieurs films.
Elle épouse alors le pianiste américain d'origine polonaise Israel Citkowitz, qui lui donne trois enfants. De retour à Londres, Caroline Blackwood rencontre Robert Lowell, déjà reconnu comme un des plus grands poètes du XXe siècle aux États-Unis. En 1970, ce dernier quitte l'écrivain Elizabeth Hardwick pour épouser sa nouvelle muse. Leur relation passionnelle est bouleversée par les tendances maniaco-dépressives de Robert Lowell.
Il retourne à New York où il meurt dans un taxi alors qu'il allait rejoindre son ex-épouse, un portrait de Caroline peint par Lucian Freud serré dans ses bras. Caroline retourne aux États-Unis en 1987. Elle continue d'écrire, activité qu'elle a poursuivie tout au long de sa vie, publiant une dizaine de livres. Elle meurt à New York à l'âge de 64 ans.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

5,10 €