Imaginaire de l'Arioste, l'Arioste imaginé

Note moyenne 
Monica Preti-Hamard et Michel Jeanneret - Imaginaire de l'Arioste, l'Arioste imaginé.
L'Arioste puise son inspiration dans la culture visuelle et littéraire de son époque, dont il réinterprète les thèmes, les images et les codes. L'univers... Lire la suite
19,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

L'Arioste puise son inspiration dans la culture visuelle et littéraire de son époque, dont il réinterprète les thèmes, les images et les codes. L'univers qu'il met en scène dans son chef-d'œuvre, le Roland furieux (1516), est empreint de motifs courtois et chevaleresques dont on trouve des échos chez de nombreux artistes de la Renaissance italienne, de Pisanello à Nicole) Dell'Abate. Le monde poétique de l'Arioste inspire à son tour des peintres et des sculpteurs qui revisitent après lui ces thèmes, notamment en France au XIXè siècle (Ingres, Delacroix, Moreau, Barye...).
Les amours, les combats et les voyages des chevaliers du Roland furieux conduisent ici à une réflexion sur les influences réciproques de l'image et du texte dans la création artistique et littéraire.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/02/2009
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35340-057-7
  • EAN
    9782353400577
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    95 pages
  • Poids
    0.47 Kg
  • Dimensions
    24,0 cm × 21,5 cm × 1,1 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Michel Jeanneret, professeur de littérature française à:., l'Université de Genève et à Johns Hopkins University, Baltimore, est spécialiste du XVIè siècle, dont il a abordé plusieurs thèmes mettant en rapport peinture et écriture. Ses principales publications sont : Poésie et tradition biblique (Corti, 1969), Des Mets et des mots (Corti, 1987), Le Défi des signes (Paradigme, 1994), Perpetuum mobile.
Métamorphoses des corps et des oeuvres de Vinci à Montaigne (Macula, 1997), La Renaissance italienne. Peintres et poètes dans les collections genevoises (Skira, 2006). On lui doit d'autres ouvrages sur le xvli' siècle : Eros rebelle (Seuil, 2003), La Muse sacrée (Corti, 2007), La Muse lascive (Corti, 2007) et sur Nerval : La Lettre perdue (Flammarion, 1978). Président de la Fondation Barbier Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance (Genève), il a reçu en 2008 le Grand Prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises de l'Académie française.
Docteur en histoire de l'art, Monica Preti-Hamard est spécialiste de la peinture italienne du XVIIè siècle, de l'histoire des collections en Europe et des échanges artistiques entre France et Italie au tournant des XVIIè et XIXè siècles. Ses recherches actuelles portent sur le râle des voyages et des correspondances dans l'élaboration des méthodes de l'histoire de l'art. Auteur de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels Ferdinando Marescalchi (1754-1816).
Un collezionista italiano nella Parigi napoleonica (éd. Minerva, 2005, 2 vol.), elle a également co-dirigé quatre colloques internationaux, dont Le Goût de l'art italien dans les grandes collections : prédécesseurs, modèles et concurrents du cardinal Fesch (avec Olivier Bonfait et Philippe Costamagna, éd. Gourcuff Gradenigo, 2007). Elle est responsable de la programmation en histoire de l'art à l'auditorium du Louvre et a coordonné au musée du Louvre la programmation " L'Arioste et les arts " en 2009.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK