Jacques Loew. Ce qui s'appelle la foi

Note moyenne 
Robert Masson - .
Certains parcours d' existence aident à comprendre ce qui s'appelle la foi. Ce fut le cas avec Jacques Loew, ce prêtre venu des premiers matins de la... Lire la suite
17,30 €
Expédié sous 5 à 8 jours
Livré chez vous entre le 21 avril et le 24 avril
En magasin

Résumé

Certains parcours d' existence aident à comprendre ce qui s'appelle la foi. Ce fut le cas avec Jacques Loew, ce prêtre venu des premiers matins de la foi, d'un pas qui n'eut pas d'abord la démarche assurée. jusqu'à l'âge de vingt-cinq ans en effet, Jacques Loew était de son propre aveu terriblement incroyant. Un séjour à la VaIsainte en Suisse l'amène à s'interroger sur Dieu. Dès lors sa vie bascule. Il entre chez les dominicains et devient en 1941 prêtre docker sur les quais du port de Marseille. C'est le début d'une expérience missionnaire que la crise des prêtres ouvriers, en 1954, n'interrompra pas. Il fonde en effet, la Mission ouvrière Saints Pierre et Paul, dont le rayonnement déborde très vite la France pour s'étendre en Amérique latine, au Canada, au japon, en Allemagne. En 1969, il crée à Fribourg l'École de la Foi dont le propos est de faire des disciples nourris de la Parole de Dieu. L'âge venant, en 1981, il se retire à la Trappe de Cîteaux pour accomplir ses jours dans la prière. Ce sera le début d'un itinéraire monastique de vingt années qui le conduira successivement à Tamié, dans un ermitage de moniales ermites à Saint Jean de l'Albère et, enfin, à l'Abbaye d'Echourgnac où il est accueilli par des moniales cisterciennes. C'est là qu'il meurt le 14 février 1998, peu de temps après avoir fêté ses quatre-vingt-dix ans. Une vie bien remplie et qui fait de Jacques Loew une figure de l'Église en ce temps, un très proche de Paul VI au surplus, qui lui demandera de prêcher une retraite au Vatican.

Sommaire

    • Un besogneux de Dieu
    • Le livre des commencements
    • Le temps des maturations
    • Comme un noviciat
    • Prêtres ouvriers : les saisons amères
    • Dans le vent des grands larges
    • L'Ecole des certitudes
    • Les constances fécondes
    • Le soir venu
    • Mais au bout de la nuit.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/09/2000
  • Editeur
  • ISBN
    2-84573-029-2
  • EAN
    9782845730298
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    208 pages
  • Poids
    0.32 Kg
  • Dimensions
    14,1 cm × 21,0 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Robert Masson

Robert Masson, journaliste depuis près de cinquante ans, a été directeur de France catholique et de Panorama aujourd'hui. Il est l'auteur de Mémoire des jours, Mémoire d'un croyant, Montjoie, L'Exil et la solitude (avec Irina Alberti), Tibhirine (prix des écrivains croyants 1997), La fidélité de Dieu (avec Fadiey Lovsky), jusqu'au bout de la nuit, Marcellin Champagnat.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

17,30 €