L'or des mots. Une lecture de Pétrarque et du mythe littéraire de Vaucluse des origines à l'orée du XXe siècle

Note moyenne 
Eve Duperray - .
Construire son propre mythe à la mesure de sa gloire - en somme écrire à la Postérité - telle fut l'ambition de Pétrarque. Avec la vallée de Vaucluse... Lire la suite
27,44 €
Actuellement indisponible

Résumé

Construire son propre mythe à la mesure de sa gloire - en somme écrire à la Postérité - telle fut l'ambition de Pétrarque. Avec la vallée de Vaucluse il en définit le territoire et, à travers la figure de Laure, transposition de la Laurea poetica, le contenu. Cette genèse emblématique d'une fable biographique constitue comme la préhistoire du pétrarquisme. Elle est le fruit d'une complexe élaboration littéraire en abyme où toutes les ambiguïtés possibles du vécu recoupent les versions de l'imaginaire. L'intensité significative du mythe pétrarquiste, ancré en terre provençale, a traversé les siècles avec des périodes de silence où on le croyait disparu et des réveils suivis de fortes et intenses résurgences. Dès le XVIe siècle, la redécouverte de la vallée accompagne le courant du pétrarquisme européen et génère une archéologie affective, initiatrice d'un culte des lieux et des reliques. A l'aube du Grand Siècle, ce goût désormais suranné emporte avec lui dans les eaux souterraines du pétrarquisme certains courants précieux et baroques. Ce n'est que dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle que l'on assiste à un renouveau du mythe. Il ne s'agit plus uniquement d'un phénomène littéraire mais aussi d'un fait de société qui s'amplifie au XIXe siècle dans les tourments du moi et du sentiment jusqu'à prendre des formes exacerbées et mystiques. Son ultime manifestation avant son déclin, jusqu'au-delà des années 1900, adopte une expression populaire où le drame devient mélodrame, la sensibilité sensiblerie et la représentation imagerie saint-sulpicienne. Cette étude consacrée à la fortune de Pétrarque rend compte du pétrarquisme français comme manière de penser l'amour en l'associant à l'imaginaire d'un lieu ; elle analyse sa diffusion par les voies de la littérature, des représentations figurées et détermine ses enracinements politiques et sociaux à partir des catégories de pensée, d'imagination et d'affect par lesquelles un des mythes fondateurs du lyrisme occidental s'est construit, a été perçu et transmis.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'or des mots. Une lecture de Pétrarque et du mythe littéraire de Vaucluse des origines à l'orée du XXe siècle est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK