La guerre de course en Méditerranée (1515-1830) - Grand Format

Note moyenne 
La Corse étant "le merveilleux cavalier qui bride la Méditerranée" selon Catherine de Médicis, le Docteur Lantieri, maire de Bonifacio, a pris l'initiative... Lire la suite
12,00 €
Expédié sous 9 à 15 jours
Livré chez vous entre le 10 juin et le 17 juin
En magasin

Résumé

La Corse étant "le merveilleux cavalier qui bride la Méditerranée" selon Catherine de Médicis, le Docteur Lantieri, maire de Bonifacio, a pris l'initiative d'y organiser un colloque annuel universitaire axé sur la Méditerranée, Bonifacio ayant été attaquée par les Aragonais en 1420 (en vain), par les Franco-Turcs en 1553 (avec succès), et les Bouches de Bonifacio ayant été le théâtre d'un tragique naufrage sous Napoléon III (La Sémillante, 1855, à l'origine des organisations de Sauvetage en mer).
Sous la direction scientifique de Michel Vergé-Franceschi, Professeur d'histoire moderne à l'Université de Savoie, Co-Directeur du Laboratoire d'Histoire et d'Archéologie maritime du CNRS (Paris IV-Sorbonne/Musée de la Marine), avec M. le Recteur Jean-Pierre Poussou, ce colloque a eu pour thème : La course en Méditerranée. Jean Bérenger, professeur à la Sorbonne, a mis l'accent sur Les relations franco-ottomanes en Méditerranée du temps de François 1er et de Charles Quint.
Daniel Panzac, directeur de recherches au CNRS, s'est intéressé à La course des régences berbères et Jean-Louis Miège, professeur émérite à l'Université de Provence s'est penché sur Les débats sur la guerre de course marocaine. Mais la course méditerranéenne n'est pas uniquement algérienne, tripolitaine, tunisienne, ou salétine. Xavier Labat Saint-Vincent, ingénieur à l'Université de Paris IV-Sorbonne a traité de l'Ordre de Malte et la guerre de course.
Au centre de ces journées d'études, la Corse n'a évidemment pas été oubliée. Antoine-Marie Graziani, maître de conférences à l'IUFM de Corte, s'est intéressé aux fortifications littorales en Corse face aux razzias corsaires. Et Michel Vergé-Franceschi a réalisé une première synthèse sur le thème Le roi de France, les Corses et les Barbaresques en Méditerranée de François 1er à Louis XVI (1515-1792) en mettant l'accent sur le rôle d'intermédiaires que les Corses jouèrent entre Paris, La Sublime Porte et les Régences.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/09/2000
  • Editeur
  • ISBN
    2-84050-167-8
  • EAN
    9782840501671
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    278 pages
  • Poids
    0.455 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,4 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Tantôt captifs des Barbaresques, tantôt ambassadeurs ou consuls de France auprès d'eux, les insulaires de l'époque moderne ont été au centre de ces Journées universitaires de Bonifacio. D'où cette première coédition Presses de l'Université de Paris-Sorbonne/Editions Alain Piazzola (Ajaccio).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
12,00 €