La marche au canon - Poche

Stéfanie Delestré

(Annotateur)

,

Hervé Delouche

(Préfacier)

Note moyenne 
Jean Meckert - La marche au canon.
"On votait pour la paix, on payait pour la guerre. Partout les innocents, enfournés par wagons, roulaient dans les nuits calmes. Et ceux qui pleuraient... Lire la suite
9,90 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 juin et le 5 juillet
En magasin

Résumé

"On votait pour la paix, on payait pour la guerre. Partout les innocents, enfournés par wagons, roulaient dans les nuits calmes. Et ceux qui pleuraient le faisaient en silence." Inhumain. C'est l'adjectif qui revient le plus souvent à l'esprit lorsqu'on lit ce texte. La marche au canon, c'est la lente dégradation de l'honneur, la guerre que l'on fait à coups de canons (celui qui tue et celui que l'on boit pour oublier les atrocités). Le narrateur n'est pas né pour être un héros. Très vite, il se rend compte que tous les militaires, les non-gradés, ne sont bons qu'à faire de la chair à canon pour ceux qui gouvernent, pour les patrons. Ils essaient d'oublier, à coups de mauvaises plaisanteries mais la réalité est là qui leur colle aux basques. C'est l'horreur de la guerre, écrite avec sobriété, mais où la cruauté des faits emplit le lecteur d'une mélancolie infinie.

Caractéristiques

  • Date de parution
    24/03/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-078970-5
  • EAN
    9782070789702
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    107 pages
  • Poids
    0.13 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 18,5 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

"On votait pour la paix, on payait pour la guerre. Partout les innocents, enfournés par wagons, roulaient dans les nuits calmes. Et ceux qui pleuraient le faisaient en silence".

À propos de l'auteur

Biographie de Jean Meckert

Jean Meckert naît à Paris le 24 novembre 1910. Mobilisé en 1939, il est interné en Suisse en 1940 à la suite de la débâcle, et y écrit son premier roman, Les coups, que Gallimard accepte immédiatement. Suivront plusieurs autres romans admirés par Gide, Roger Martin du Gard, Queneau ou plus récemment Manchette et Annie Lebrun. Dès 1950, Marcel Duhamel le fait venir à la Série Noire où il s'impose comme l'un des meilleurs auteurs de polar français. Certains de ses romans seront adaptés au cinéma.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

9,90 €