La Résistance dans la pratique judiciaire (1940-1944)

Pierre Truche

(Préfacier)

Note moyenne 
 AFHJ - La Résistance dans la pratique judiciaire (1940-1944).
Entre 1940 et 1944, l'appareil judiciaire français a été mobilisé par le régime de Vichy et mis au service tant de sa politique d'exclusion que de... Lire la suite
28,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 4 août et le 6 août
En magasin

Résumé

Entre 1940 et 1944, l'appareil judiciaire français a été mobilisé par le régime de Vichy et mis au service tant de sa politique d'exclusion que de sa politique de répression sans cesse aggravée. Le serment de fidélité à la personne du Maréchal Pétain, exigé de l'ensemble du corps judiciaire, est demeuré jusqu'à nos jours le symbole par excellence de l'asservissement de la magistrature française à ce régime honni.
La soumission du corps judiciaire apparaît encore bien souvent totale, puisque l'on sait bien que seul un magistrat, Paul Didier, a refusé de prêter ce serment exigé de l'ensemble des agents de l'Etat. C'est bien à tort, cependant, que l'on réduirait la résistance judiciaire à cet unique et emblématique acte d'insubordination. Ceux qui, pendant les années sombres, ont continué à exercer leur profession de magistrat, au parquet comme au siège, disposaient, en raison même de leur place privilégiée dans les rouages de la répression, de moyens non négligeables, sinon pour soutenir l'effort de résistance de leurs compatriotes, du moins pour leur éviter le pire.
Ces actes de protection à l'égard des inculpés de résistance, voire ces actes de soustraction pure et simple à la répression, peuvent prendre diverses formes qui vont de la qualification juridique de complaisance à de bien opportunes abstentions de poursuivre, en passant par des services subrepticement rendus. Ces actes ne se laissent pas facilement cerner et ils n'ont d'ailleurs pas toujours été pris en considération à la Libération.
C'est à ces grains de sable désireux d'enrayer le bon fonctionnement de la mécanique d'élimination des opposants, à ces magistrats discrets qui luttèrent avec les armes pour eux familières du droit et de la procédure, que ce nouveau volume de la collection "Histoire de la Justice" est dédié.

Sommaire

  • ACTES DE RESISTANCE
    • La résistance par le droit ? Un enseignement paradoxal de l'histoire de la France des années sombres
    • Avocats en Résistance : actes de résistance dans les bureaux
    • Résistance et pratique judiciaire à la Cour des comptes
    • Histoire d'une conversion : les magistrats résistants après la Libération au service de la réaffirmation de la nouvelle raison d'Etat
  • PORTRAIT ET TEMOIGNAGES
    • René Parodi, le martyr de la résistance judiciaire
    • Pierre Laroque, maître des requêtes au Conseil d'Etat, dans la Résistance (1941-1945)
    • Regards croisés sur Jean Thérond, procureur à Valence en 1944
  • ETUDES ET DOCUMENTS
    • Justice et droit dans la pensée de Cicéron
    • Montesquieu : lectures croisées en histoire et théorie du droit

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

28,00 €