Le Contre-ciel. (suivi de) Les dernières paroles du poète - Poche

Note moyenne 
René Daumal - Le Contre-ciel. (suivi de) Les dernières paroles du poète.
"Je veux vivre toujours d'une vie plus réelle, en rejetant dans le monde tout ce qui me limite, et dont je fais aussitôt une Existence, une Matière,... Lire la suite
13,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 20 mai et le 25 mai
En magasin

Résumé

"Je veux vivre toujours d'une vie plus réelle, en rejetant dans le monde tout ce qui me limite, et dont je fais aussitôt une Existence, une Matière, un Objet de connaissance. Comme cette négation s'opère dans la durée irréversible, ce que je rejette hors de moi, je le rejette aussi dans le passé. Ainsi, je ne suis véritablement que dans l'acte de négation et dans l'instant. Ma conscience se cherche éternelle dans chaque instant de la durée, en tuant ses enveloppes successives, qui deviennent matière.
Je vais vers un avenir qui n'existe pas, laissant derrière moi à chaque instant un nouveau cadavre". "La négation "pure", loin d'être une simple opération de la logique discursive est, pour Daumal, un "ACTE positif" qui lui permet à "chaque instant" de faire le point du chemin parcouru et d'apprécier combien il s'est dégagé, chaque fois par un acte voulu et vécu, de tout ce qui le lie à une réalité épaisse - dépourvue de lumière.
Pourtant cette lumière existe et procède d'un "Point unique" que le poète peut entrevoir et indiquer aux autres comme "graine d'un Contre-Monde"". Claudio Rugafiori.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/10/1970
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-030083-8
  • EAN
    9782070300839
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    243 pages
  • Poids
    0.2 Kg
  • Dimensions
    10,8 cm × 17,8 cm × 1,4 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Edition définitive en 1990

À propos de l'auteur

Biographie de René Daumal

Né à Boulzicourt dans les Ardennes le 16 mars 1908, René Daumal fait ses études secondaires à Reims où il fait partie avec Roger Gilbert-Lecomte et Roger Vailland d'une sorte de communauté "initiatique" qu'ils appellent les "Simplistes". Il fonde la revue Le Grand Jeu avec Gilbert-Lecomte en 1928. Atteint de tuberculose, il meurt à Paris le 21 mai 1944.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

13,00 €