Les parents ne sont pas responsables des névroses de leurs enfants - Poche

Note moyenne 
Certains parents ont toujours peur de se tromper dans l'éducation de leurs enfants. Mais si les parents et leur comportement étaient à l'origine de... Lire la suite
10,70 €
En stock - Livré avant Noël en ligne
Livré chez vous à partir du 6 décembre
En magasin

Résumé

Certains parents ont toujours peur de se tromper dans l'éducation de leurs enfants. Mais si les parents et leur comportement étaient à l'origine de tous les troubles et de toutes les difficultés que vivent les enfants, les choses seraient simples : les parents compréhensifs, éclairés et aimants auraient toujours des enfants heureux et équilibrés ; les parents durs, injustes et sans tendresse auraient toujours des enfants névrosés qui deviendraient à leur tour des parents névrosés.
Pour Edmund Bergler, ce sont les élaborations internes, les fantasmes que l'enfant choisit de créer à partir de son environnement, qui ont l'effet le plus tenace. C'est ce qui expliquerait pourquoi les résultats de l'influence extérieure sont limités, voire contradictoires, et pourquoi les parents contrôlent moins l'avenir de l'enfant qu'on ne le croit généralement.

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/11/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-228-92596-9
  • EAN
    9782228925969
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    352 pages
  • Poids
    0.21 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,0 cm × 2,2 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Cet essai décomplexant s'adresse aux parents qui ont toujours peur de se tromper dans l'éducation de leurs enfants. Si les parents et leur comportement étaient à l'origine de tous les troubles et de toutes les difficultés que vivent les enfants, les choses seraient simples : les parents compréhensifs, éclairés et aimants auraient toujours des enfants heureux et équilibrés ; les parents durs, injustes et sans tendresse auraient toujours des enfants névrosés qui deviendraient à leur tour des parents névrosés.
Pour le psychanalyste Edmund Bergler, ce sont les fantasmes que l'enfant choisit de créer à partir de son environnement, qui ont l'effet le plus tenace. C'est ce qui expliquerait pourquoi les résultats de l'influence extérieure sont limités, voire contradictoires, et pourquoi parents et éducateurs contrôlent moins l'avenir de l'enfant qu'on ne le croit généralement.

À propos de l'auteur

Biographie d'Edmund Bergler

Edmund Bergler (1899-1962). psychanalyste formé au sein de l'école viennoise puis émigré aux Etats-Unis en 1937, est notamment le premier analyste à avoir étudié le syndrome de la page blanche, qui terrifie tant d'écrivains.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

10,70 €