Malévitch et la philosophie

Note moyenne 
Emmanuel Martineau - Malévitch et la philosophie.
Premier volet d'un diptyque (le deuxième étudiera pour elle-même la doctrine suprématiste), ce travail tâche d'énoncer les prolégomènes indispensables... Lire la suite
22,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Premier volet d'un diptyque (le deuxième étudiera pour elle-même la doctrine suprématiste), ce travail tâche d'énoncer les prolégomènes indispensables à toute étude sérieuse de la pensée philosophique du fondateur de l'art abstrait, K. S. Malévitch. Car il y a une pensée philosophique de Malévitch, et non pas " seulement " une peinture de Malévitch. Mais toute la question est de savoir si la pensée accompagne ici la peinture en la commentant et la justifiant après-coup; ou bien si la peinture, inversement, illustre une pensée qui la précéderait et la guiderait; ou encore si peinture et pensée, dans cette oeuvre, se juxtaposent dans l'indifférence, comme si Malévitch avait mené une double vie... En réalité, le propos de cette étude est de montrer que chacune de ces trois " solutions " porte trop court, parce qu'elle a déjà esquivé la question essentielle : quelle est l'affaire de la peinture, quelle est l'affaire de la pensée malévitchienne ? Réponse : c'est l'être lui-même, surgissant sous le visage insolite de ce que Malévitch nomme " non-objectivité ", et c'est tout aussi bien l'art lui-même tel que cette nouvelle figure de l'être ne cesse d'en rendre l'essence plus énigmatique, et plus problématique la " mort ". Mais si le suprématisme s'offre ainsi comme une nouvelle " ontologie ", tant picturale que philosophique, il demeure que l' " inobjectivité " n'est point une manifestation de l'être comme les autres. A travers elle, pense Malévitch, c'est plus profondément l'identité de l'être et du Rien, et la libération de ce dernier qui s'annoncent. Aussi ce livre, dans la " philosophie " malévitchienne, s'attache-t-il aussi à faire reconnaître les prémices d'une nouvelle spiritualité où l'homme, à l'imitation du Rien et du Dieu " non-objectif ", apprendrait à devenir lui aussi liberté pure.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/01/1976
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-8251-2210-6
  • EAN
    9782825122105
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    249 pages
  • Poids
    0.365 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,0 cm × 2,4 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Emmanuel Martineau

Emmanuel MARTINEAU. L'auteur, né à Bordeaux en septembre 1946, normalien, agrégé de philosophie, attaché de recherches au C.N.R.S. (Paris), travaille sur les origines philosophiques de la peinture abstraite et prépare une étude sur L'intentionnel chez Jean de Ripa.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK