Manifeste incertain Volume 7 - Grand Format

Emily Dickinson, Marina Tsvetaieva - L'immense poésie

Prix Goncourt de la biographie
Note moyenne 
Nous partons virtuellement pour le Massachusetts et voyageons en Russie — Saint-Pétersbourg, Moscou, Kazan, Samara, Taroussa, Ielabouga. Ce septième... Lire la suite
23,00 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 31 janvier
En magasin

Résumé

Nous partons virtuellement pour le Massachusetts et voyageons en Russie — Saint-Pétersbourg, Moscou, Kazan, Samara, Taroussa, Ielabouga. Ce septième volume du Manifeste incertain est consacré à deux poètes majeurs : une Américaine du XIXe siècle et une Russe du XXe siècle. Tandis qu'Emily Dickinson reste toute sa vie recluse chez elle, Marina Tsvetaieva, contemporaine de la révolution d'Octobre, s'exile en 1922 à Berlin, puis en Tchécoslovaquie et en banlieue parisienne, avant de retourner en 1939 en Russie, où elle se suicide deux ans plus tard.
Deux destins littéraires qui ont survécu à l'indifférence, à l'hostilité, voire à la censure. L'occasion ici d'évoquer la vérité profonde du langage poétique, et son goût d'éternité.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/10/2018
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-88250-533-0
  • EAN
    9782882505330
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    320 pages
  • Poids
    0.822 Kg
  • Dimensions
    17,6 cm × 23,5 cm × 3,5 cm

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

L'éditeur en parle

Nous partons virtuellement pour le Massachusetts et voyageons réellement en Russie ¿ à Saint-Pétersbourg, à Moscou, à Kazan, à Samara, à Koktebel, à Yalta. Ce septième volume est consacré à deux poétesses majeures : une Américaine du XIXe siècle et une Russe de la première partie du XXe siècle. Emily Dickinson et Marina Tsvetaieva n'ont apparemment pas grand-chose en commun. La première reste recluse chez elle, à Amherst, dans la vallée du Connecticut, tandis que la seconde, née à Moscou, étudie à Nervi, Lausanne et Paris ; contemporaine de la révolution d'Octobre, elle séjourne à plusieurs reprises en Crimée, avant de s'exiler en 1922 à Berlin, puis en Tchécoslovaquie et en banlieue parisienne.
En 1939, elle retourne en Union soviétique où elle se suicide deux ans plus tard. A travers les vies héroïques de ces deux femmes, le livre évoque deux aventures littéraires qui ont survécu à l'indifférence, à l'hostilité, voire à la censure. Femmes, elles ont refusé de se plier aux convenances et aux procédés du genre poétique, faisant preuve d'une inspiration existentielle à la fois féminine et universelle.
Formellement, rythmiquement, métaphoriquement, elles ont bousculé l'ordre littéraire pour imposer un art poétique nouveau. Ni Dickinson ni Tsvetaieva n'ont douté de leur postérité, convaincues que leur oeuvre, surgie du plus profond de leur être, entrerait un jour dans la grande histoire de la poésie moderne.

À propos de l'auteur

Biographie de Frédéric Pajak

Frédéric Pajak est né en 1955 dans les Hauts-de-Seine. Il a publié une vingtaine d'ouvrages, souvent écrits et dessinés, dont : Le Chagrin d'amour, Humour – une biographie de James Joyce, Nietzsche et son père, Nervosité générale, Mélancolie, aux PUF ; La Guerre sexuelle, J'entends des voix et Autoportrait, chez Gallimard. Il est l'éditeur des Cahiers dessinés. Après L'Etrange Beauté du monde et En souvenir du monde, réalisés avec Lea Lund, après la nouvelle édition de L'Immense Solitude et les six premiers volumes du Manifeste incertain (Avec Walter Benjamin, rêveur abîmé dans le paysage ; Avec Nadja, André Breton, Walter Benjamin sous le ciel de Paris ; La mort de Benjamin.
Ezra Pound mis en cage ; La liberté obligatoire. Gobineau l'irrécupérable ; Vincent van Gogh. Une biographie ; Blessures), les Editions Noir sur Blanc poursuivent la publication des oeuvres de Frédéric Pajak. Il a reçu, pour le Manifeste incertain 3, le prix Médicis Essai 2014 et le prix suisse de littérature 2015.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

23,00 €