Quand les mémoires déstabilisent l'école - Mémoire de la Shoah et enseignement

Note moyenne 
Sophie Ernst et Francis Marcoin - Quand les mémoires déstabilisent l'école - Mémoire de la Shoah et enseignement.
L'actualité a porté au centre du débat public les mémoires blessées par les traumatismes de l'histoire et mis en cause l'enseignement de l'histoire... Lire la suite
26,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 2 octobre et le 6 octobre
En magasin

Résumé

L'actualité a porté au centre du débat public les mémoires blessées par les traumatismes de l'histoire et mis en cause l'enseignement de l'histoire à un point inégalé. Transmettre la juste compréhension de certains événements comme le génocide des Juifs, ou la colonisation et les guerres de décolonisation, semble, plus que jamais, nécessaire autant que difficile. L'émotion, la morale et la rationalité peinent à trouver l'articulation adéquate. En quelques années s'est imposée l'idée que ces enseignements seraient problématiques essentiellement du fait d'élèves récalcitrants en raison de revendications communautaristes ; mais il est souvent affirmé que si ces enseignements s'imposent néanmoins, c'est parce qu'ils répondraient à une interrogation identitaire. Sans nier cet aspect des choses, qui doit être pris en compte à sa juste mesure, toutes sortes de difficultés sont à analyser indépendamment d'une très contestable ethnicisation des élèves. Cet ouvrage est centré d'abord sur la question de la Shoah, mais s'efforce de définir des problèmes transversaux à toute une classe d'enseignements réputés sensibles, postulant que nous pouvons construire un paradigme commun. Pour ce faire, il croise les regards d'historiens, de philosophes, de pédagogues, ou de témoins engagés dans l'action qui nous invitent à revenir aux questions de base de toute transmission. Chacune des contributions nous incite à nous interroger sur ce que nous voulons transmettre, et propose une exploration systématique des difficultés internes à ces transmissions : ampleur et complexité du problème historique, violentes sollicitations morales et politiques, entrelacs complexes entre phénomènes de mémoire, travail d'histoire et engagements civiques. Que faire des commémorations négatives ? Ni oubli ni repentance, ni déni ni rengaine. Seulement un questionnement vertigineux sur nos sociétés modernes et leur ambivalence.

Sommaire

    • Quand les mémoires déstabilisent l'école
    • Un enseignement difficile : complexité historique, tensions morales
    • Éduquer après Auschwitz ? témoignage, empathie, engagements
    • Mémoire et histoire : disciplines scientifiques, déplacements didactiques et demandes sociales
    • L'Algérie et la seconde guerre mondiale : mémoires de guerre, guerres de mémoire

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/09/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7342-1085-6
  • EAN
    9782734210856
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    344 pages
  • Poids
    0.56 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Sévrienne et agrégée de philosophie, Sophie Ernst a été professeur de philosophie dans la formation des maîtres. Chargée d'études à l'INRP elle a publié Femmes et école, une mixité inaccomplie et La laïcité. Elle poursuit au sein de l'équipe Enjeux contemporains de l'enseignement de l'histoire-géographie (ECEHG) un travail de réflexion sur les questions vives de l'enseignement.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Quand les mémoires déstabilisent l'école - Mémoire de la Shoah et enseignement est également présent dans les rayons

26,00 €