Touche pas au plomb ! - Mémoire des derniers typographes de la presse parisienne

Note moyenne 
Isabelle Repiton et Pierre Cassen - Touche pas au plomb ! - Mémoire des derniers typographes de la presse parisienne.
Les années 2006-2008 marquent la fin d'une époque dans la presse quotidienne nationale. Les modèles économiques et l'organisation des journaux, de... Lire la suite
18,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Les années 2006-2008 marquent la fin d'une époque dans la presse quotidienne nationale. Les modèles économiques et l'organisation des journaux, de l'impression à la distribution, hérités de la Libération, peinent à faire face à la concurrence d'une nouvelle presse gratuite, de médias audiovisuels, d'Internet surtout... La presse quotidienne nationale est donnée pour moribonde. C'est dans ce contexte que l'heure du départ a sonné pour les ouvriers du Livre de la presse parisienne, fils lointains de Gutenberg. Ils ont commencé à travailler à 16 ou 17 ans, à la fin des années 60. Ils avaient appris la typographie au plomb, et de ce métier, ils tiraient leur fierté d'ouvrier. Le plomb, qui disparaît des imprimeries des journaux après le long conflit du Parisien Libéré, en 1977, pour céder la place à la photocomposition, banalise leur savoir-faire et menace inexorablement leur territoire professionnel. Ils le défendront pendant 30 ans. Agés d'à peine 55 ans, ils ont été mis depuis peu à la retraite. Les ouvriers du Livre de la presse parisienne, cet état CGT dans l'Etat pour les directions de journaux, ont finalement du abandonner la place ; la " modernisation " de la presse quotidienne a eu raison de leur monopole sur certaines tâches de fabrication défendu avec acharnement pendant des décennies. En 2007, les quotidiens nationaux n'employaient quasiment plus d'ouvriers du Livre CGT. Ce dernier conserve encore son bastion dans les imprimeries. Avec eux, un pan de l'histoire de la presse disparaît.

Sommaire

    • 1970-2006 : Du plomb à l'ordinateur par Pierre Cassen
    • A propos des derniers typographes de la presse parisienne
    • Quelques témoignages

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

C'est cette histoire, qu'Isabelle Repiton, journaliste à la Tribune, et Pierre Cassen, typographe devenu photocompositeur et responsable syndical, ont voulu raconter, de manière vivante, à travers une série de témoignages, dans un livre truffé d'anecdotes parfois savoureuses.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK