Ville, j'écoute ton coeur

Note moyenne 
Alberto Savinio - Ville, j'écoute ton coeur.
La ville de Milan, son histoire, ses monuments, ses musées, ses places, ses habitants, célèbres ou inconnus, sont ici les prétextes choisis par Savinio... Lire la suite
19,00 €
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 23 juillet et le 31 juillet
En magasin

Résumé

La ville de Milan, son histoire, ses monuments, ses musées, ses places, ses habitants, célèbres ou inconnus, sont ici les prétextes choisis par Savinio avec le propos d'illustrer ces lignes du préambule qui ont valeur de manifeste : "Dans l'ambition de faire "une oeuvre", il y a encore de la puérilité. Une fois cette puérilité comprise et dépassée, on n'écrit de livres, si on a encore envie d'écrire, qu'en forme de longue et tranquille conversation".
Songeur et précis, Savinio porte ici à son point extrême de perfection cet art de la digression qui le caractérise et qui fait de lui un auteur aussi singulier qu'universel.

Caractéristiques

  • Date de parution
    09/02/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-013347-5
  • EAN
    9782070133475
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    403 pages
  • Poids
    0.46 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 20,5 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

La ville de Milan, son histoire, ses monuments, ses musées, ses places, ses habitants, célèbres ou inconnus... Songeur et précis, Alberto Savinio porte ici à son point extrême de perfection cet art de la digression qui le caractérise.

À propos de l'auteur

Biographie d'Alberto Savinio

Ecrivain et auteur dramatique, musicien et peintre, de son vrai nom Andrea De Chirico (et frère cadet du peintre Giorgio), Alberto Savinio est né en 1891, en Grèce, et est mort en 1952 à Rome. Après la mort de son père, il mène une vie errante avec les siens : élève de Max Reger à Munich en 1911, pour la composition musicale ; à Paris ensuite, où il se lie d'amitié avec Guillaume Apollinaire, qui le fait collaborer aux Soirées de Paris.
Il publie en 1914, en français, Les chants de la mi-mort, puis retourne en Italie au moment de la guerre et adhère au groupe néo-classique de la Ronda. En 1926, revenu à Paris, il s'adonne principalement à la peinture. Rentrant finalement en Italie vers 1934, il y mène ses activités diverses et fait aussi ses débuts d'auteur dramatique, avec décors et musique de son invention.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
19,00 €