Les derniers Romans coups de cœur de nos libraires !

- Il y a 1 mois

Découvrez les Romans coups de cœur du moment de nos libraires !

Les flammes de pierre - Jean-Christophe Rufin (Grand Format)

"Rémy et Laure partageaient le sommet de Croisse-Baulet et, si modeste qu'il fût, il faisait pour eux de cet instant un moment inoubliable. Rémy connaissait trop la force de cette communion pour y mêler les gestes minuscules de l'amour. Il sentait que son désir était partagé, que cette émotion avait la valeur d'une étreinte et que Laure, pas plus que lui, ne pourrait l'oublier.

Tout devait garder son ampleur, sa grâce. Les petites effusions, les maladroites caresses humaines, dans ces décors de lumière, d'espace et de vent, sont dérisoires et même insupportables. Il fallait laisser l'esprit se mouvoir sans contraintes. Le regard était suffisant pour exprimer l'émoi et celui de Laure parlait sans ambiguïté. Ils retirèrent les peaux de phoque des skis, réglèrent les fixations pour la descente et raccourcirent les bâtons…”

Avec Les Flammes de Pierre, il dévoile pour la première fois au lecteur sa passion secrète pour la montagne. Car celui qu’on connaît comme médecin et grand voyageur est aussi, depuis de longues années, un alpiniste, amoureux des montagnes du monde.

L’avis de nos libraires : “Partis escalader l'Aiguille de la République, quatre amis, Cathy, Sylvain, Jean-François et Daniel, le guide, se trouvent en difficulté dans la descente. Pour tromper leur angoisse, Daniel évoque l'histoire d'amour de Laure et Rémy. Magnifique roman d'amour sur fond du massif du Mont-Blanc décrit superbement. Jean-Christophe Rufin, héritier de Roger Frison-Roche ?” Carine G.

Beignets de tomates vertes - Fannie Flagg (Grand Format)

Evelyn Couch, femme au foyer vivant mal l'approche de la cinquantaine, se rend chaque semaine dans une maison de retraite où elle se lie d'amitié avec Ninny Threadgoode, fringante octogénaire qui lui raconte ses fabuleuses histoires de jeunesse. Nous voici alors en Alabama, dans les années 1930. Commence alors l'aventure du Whistle Stop Café, bientôt connu de tous les laissés-pour-compte du pays pour être le refuge idéal contre les rigueurs de l'époque.

Peu à peu, les personnages de cette vivifiante épopée deviennent pour Evelyn mieux que des amis : des modèles. Rassérénée par le récit de la vieille dame, ode à la joie, à la fraternité et à la résilience, notre héroïne reprend le dessus sur sa vie. Suivant les conseils de Ninny, elle va enfin pouvoir se confronter à ses peurs et retrouver le goût du bonheur.

L’avis de nos libraires : “Une magnifique histoire, qui m’aura fait passer du rire au larme, une ode à la vie, à la joie, qui donne de l’espoir et du réconfort ! Je ne voulais pas que l’histoire se finisse, vous savez, c’est le genre d’histoire qu’on a envie de faire durer encore et encore… On suit les personnages toute leur vie ou presque, on les voit grandir, vivre une multitude d’aventures, se marier et avoir des enfants, vivre des déceptions, des deuils, voir leurs projets se réaliser… 

J’ai encore plus aimé ce livre avec les thématiques abordés par l'autrice, rares à l’époque de son écriture et au moment où se passe le récit. On y parle forcément de la ségrégation, du racisme (l’histoire se passe en Alabama, dans les années 20 à 80, où c’est encore extrêmement présent), du sexisme ordinaire (c’est inconvenable qu’une femme quitte son mari violent, en étant enceinte pour s’installer en “célibataire” avec une autre femme ; que deux femmes tiennent seules un café et y accueillent des personnes de couleurs ou des pauvres ...), de l’homosexualité (j’étais totalement passé à côté de cette thématique dans le film alors que c’est évident !)… Magnifique roman !”  Mathilde H.


Le chemin des estives - Charles Wright (Grand Format)

"Partout, il y avait trop de bruit, trop de discours. Un jour, j'en ai eu marre de cette frénésie et je suis parti. Certains vont chercher le bonheur en Alaska ou en Sibérie, moi je suis un aventurier de la France cantonale : je lorgne du côté d'Aubusson, du puy Mary et du plateau de Millevaches..."

Sans le moindre sou en poche, misant sur la générosité des gens, un jeune aspirant jésuite s'échappe de la ville et de la modernité avec le désir de renouer avec l'élémentaire. Il s'offre une virée buissonnière à travers les déserts du Massif central. Une petite promenade de sept cents kilomètres à pied. Le chemin des estives, récit de ce voyage, est une ode à la désertion, à la liberté, à l'aventure spirituelle.

On y croise les figures de Rimbaud, de Charles de Foucauld, mais aussi des gens de caractère, des volcans, des vaches. Au fil des pages, une certitude se dessine : le bonheur est à portée de main, il suffit de faire confiance et d'ouvrir les yeux.

L’avis de nos libraires : “Beaucoup de presse, écrite et orale, et deux prix littéraires m'ont donné envie de lire Charles Wright. Je me suis régalée de son récit de marche d'un mois depuis Angoulême jusqu'à l'abbaye Notre Dame des Neiges, sans argent mais avec un compagnon imposé par le noviciat des Jésuites. Une fois le livre refermé, demeure la question de l'accueil...” Florence G.

Au nom des miens - Nina Wähä (Grand Format)

Voici l'histoire de la famille Toimi et de quelques événements qui influèrent de manière significative sur la vie de ses membres. Quand je dis la famille Toimi, je pense à la mère et au père, Siri et Pentti, et je pense à tous leurs enfants, ceux qui vivaient au moment des événements et ceux qui ne vivaient plus. "Toimi" est un drôle de nom pour une famille. En suédois, le mot signifie "fonctionnel". Ce serait un drôle de nom pour plus d'une famille. Mais surtout pour celle-ci.

Nous passerons le plus clair de notre temps dans la cambrousse. En Tornédalie finlandaise, plus précisément. En réalité, il suffit de savoir cela. Et que les Toimi sont des paysans, que nous sommes au début des années 1980, que Noël approche et que la famille compte beaucoup d'enfants, un peu trop à mon goût.

L’avis de nos libraires : “Avec ses 488 pages, voici un bon gros pavé, mais il faut bien ça pour raconter une histoire pareille ! Préparez-vous à rencontrer la famille Toimi, en pleine campagne finlandaise. Parents paysans, une bonne douzaine d'enfants. Enfants dont une bonne partie sont déjà adultes, et vivent leur vie ailleurs, à Helsinki, en Suède, au bout du monde. Tous se retrouvent pour Noël, ensemble pour la première fois depuis longtemps, et ces retrouvailles plus ou moins souhaitées vont faire remonter à la surface les rancœurs, les alliances, et provoquer débats et décisions radicales. Car bien entendu l'histoire de cette famille est pleine de non-dits et de secrets plus ou moins bien gardés... Je n'en dis pas plus !

La plume de Nina Wähä est vive, intrigante aussi. Elle sait capter l'attention du lecteur en distillant des indices sur ce qui va se passer plus tard. Parfois on devine, à force d'allusions. Parfois on se creuse la tête à n'en plus finir. Un roman fort, à l'humour incisifqui ne fait de cadeau à personne !” Sophie E.

A la recherche de plus d'ouvrages ? Nous vous invitons à jeter un œil à l'ensemble de notre catalogue Romans ici !