La Sieste des hippocampes - E-book - ePub

Note moyenne 
Quatre nouvelles sèches, histoires brèves de vie et de trépas. Quatre récits fragiles dans les rues de Paris où un destin malin trame des drames... Lire la suite
12,99 € E-book - ePub
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Quatre nouvelles sèches, histoires brèves de vie et de trépas. Quatre récits fragiles dans les rues de Paris où un destin malin trame des drames en " loucedé ". Histoires de voir. Histoires d'en rire. Des mauvais coups du sort, de la poésie du hasard, de vilaines chutes et des ricochets de la vie... à perpète. Nos souvenirs ne sont-ils toujours que des constructions ? La réalité peut-elle dépasser l'affliction ? L'amnésie de Lucie est une liberté d'exception.
Ou le chagrin des hommes ? Igor et Alex, les oubliés de la vie, ceux de la France d'en dessous, troquent leur matin glacé pour une promesse de grand soir. Les bolcheviks de la mouise vont se heurter au ricanement cynique de l'histoire... Les romans s'invitent au fond des gares. Jacqueline est l'héroïne flamboyante de sa vie rêvée. La création littéraire est-elle une entreprise criminelle ? Le père d'Étienne voit grandir son fils dans le sommeil de l'utopie.
Qui peut penser que l'amour peut arrêter le temps ? Le noeud social, l'intrigue et l'imaginaire entraînent les personnages dans un parcours d'illusions et d'impostures... Un passage à l'acte dramatique.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      176
    • Protection num.
      Contenu protégé
    • Imprimable
      Non Autorisé
    • Copier coller
      Non Autorisé

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Gilles Verdet

Gilles Verdet est né à Ménilmontant en 1952. Promeneur autodidacte, il a exercé plusieurs métiers parmi lesquels disquaire, marchand de bière et de whisky, photographe et dialoguiste pour la télévision. Il a publié Une arrière-saison en enfer dans la Série Noire chez Gallimard et Larmes blanches chez Buchet Chastel. La Sieste des hippocampesPhilologue, médiéviste, il a publié une trentaine d'ouvrages, romans, essais, dictionnaires... Etudiant en philologie romane de 1974 à 1978, il participe activement, comme auteur, metteur en scène ou acteur, au Théâtre Universitaire de Liège, puis fonde une revue littéraire bimestrielle, Ouverture, qui paraît régulièrement de 1979 à 1984. Il obtient son diplôme avec un mémoire sur la Genèse des mètres gallo-romans.
Parti pour Paris en 1982 après son service militaire, il y devient pendant une douzaine d'années critique littéraire pour le Magazine littéraire, la Wallonie, la RTBF, le Tageblatt... Depuis 1995, il a renoncé à toute activité critique. Après avoir été, pendant un an (1986-1987), responsable des collections aux éditions de la Nouvelle République de Tours, le succès de l'Histoire de la Pudeur (1986) lui permet de vivre de sa plume.
Ce livre, qui bénéficie d'une large couverture médiatique (passage chez Bernard Pivot à Apostrophes), obtient le prix Thérouanne de l'Académie Française et le prix des Jeunes talents de la Province de Liège. Il a été réédité plusieurs fois, en club et en poche, et traduit en plusieurs langues. Il a régulièrement écrit, par la suite, des essais d'histoire des mentalités parmi lesquels Histoire du mariage en Occident (Lattès, 1995), Histoire du sentiment amoureux (Flammarion, 1998), Histoire du célibat et des célibataires (Fayard, 2004), Histoire de la conquête amoureuse (Seuil, 2007)... Son premier roman, La Faute des femmes (Les Eperonniers, 1989), est couronné en Belgique par le prix Rossel.
Parallèlement à ses livres d'histoire, il publie alors une dizaine de romans : Le dit des béguines (Denoël, 1993), Le frère à la bague (Le Rocher, 1998), L'homme-fougère (Fayard, 2004)... Il a rejoint en 1992 le groupe de romanciers de la Nouvelle Fiction, avec lequel il a publié plusieurs recueils collectifs. Le troisième volet de son activité littéraire répond plus spécifiquement à sa formation de philologie romane : quatre dictionnaires d'allusions (Larousse), un essai sur la langue française, Voyage à travers ma langue (Belles Lettres, 2001). Depuis 1993, il enseigne l'iconologie médiévale à l'Institut Supérieur des Carrières artistiques (ICART), à Paris.
Membre actif de la Société des Gens de Lettres, il en est secrétaire général depuis juin 2002.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

12,99 €