Revue des deux Mondes Juillet-août 2017 - E-book - Multi-format

Quand l'amour change le cours de l'histoire

Collectif

Note moyenne 
Dossier : Quand l'amour change le cours de l'histoire ? Entretien avec Jean d'Ormesson : « Nous aimons ces feuilletons amoureux qui pimentent la vie... Lire la suite
9,99 € E-book - Multi-format
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Dossier : Quand l'amour change le cours de l'histoire ? Entretien avec Jean d'Ormesson : « Nous aimons ces feuilletons amoureux qui pimentent la vie politique » Amour, gloire et pouvoir : Jean d'Ormesson passe en revue les passions des puissants. De Cléopâtre aux présidents de la Ve République, l'académicien nous invite à une promenade galante dans les coulisses de l'histoire. ? La guerre sans amour par Clara Dupont-Monod Clara Dupont-Monod raconte comment Aliénor d'Aquitaine quitta Louis VII pour Henri Plantagenêt, futur roi d'Angleterre.
Cette femme de pouvoir finira par renverser son époux afin de placer son fils, Richard Cour de Lion, sur le trône. ? Henri IV et Charlotte de Montmorency : une nouvelle guerre de Troie ? par Catherine Valenti Quand il est amoureux, Henri IV néglige politique et diplomatie. Pour preuve, l'épisode avec Charlotte de Montmorency qui faillit ébranler l'équilibre européen. ? Louis XIV, les femmes et le pouvoir par Jean-Christian Petitfils Si Louis XIV aime les femmes, il sacrifiera toujours ses maîtresses à la raison d'État.
Jean-Christian Petitfils rappelle comment le futur Roi Soleil fut ensorcelé à 20 ans par la nièce du cardinal Mazarin, ce qui risqua de compromettre son union avec Marie-Thérèse d'Espagne. ? Entretien avec Emmanuel de Waresquiel : « Les révolutionnaires ne supportaient pas le pouvoir des femmes de la noblesse » À travers le procès de Marie-Antoinette, jugée conspiratrice et perverse, ce sont les femmes de l'aristocratie que l'on condamne, affirme Emmanuel de Waresquiel.
La méfiance à leur égard annonce le puritanisme du XIXe siècle. ? Wallis Simpson, femme fatale ? par Jean-Pierre Naugrette Par amour pour une Américaine, Edouard VIII abdiqua. Si Wallis Simpson fut fatale à l'homme, elle évita peut-être que le destin ne se précipite : le roi d'Angleterre, comme une bonne partie de l'aristocratie, était fasciné par le nazisme... Et aussi François Laroque, Cédric Michon, Sébastien Lapaque, Jean-Yves Le Naour et Claude-Catherine Kiejman. Littérature ? Bonnes feuilles : « La Fontaine.
Une école buissonnière » par Érik Orsenna Une biographie très personnelle du fabuliste qui célèbre à la fois l'homme et le génie de la langue française.

Caractéristiques

  • Date de parution
    23/06/2017
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35650-164-6
  • EAN
    9782356501646
  • Format
    Multi-format
  • Nb. de pages
    208 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages
      208
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num.
      pas de protection

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Valérie Toranian

Richard Millet est écrivain. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard). Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».
Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège. Historien, docteur en sciences politiques, Jean-Christian Petitfils est l'auteur de nombreuses biographies de personnages du Grand Siècle et de l'Ancien régime. Le Véritable d'Artagnan (Tallandier), fruit de multiples recherches d'archives, a été couronné par l'Académie française en 1982. Jean-Pierre Naugrette est né en 1955.
Ancien élève de l'École normale supérieure, professeur de littérature anglaise à l'Université de la Sorbonne Nouvelle, membre du comité de rédaction de La Revue des deux mondes, il est essayiste, traducteur, romancier, et grand amateur de football. Exilé par l'empereur Auguste au bord de la mer Noire, le poète latin Ovide (qui vécut de - 43 à18 ap. J.-C.) se trouva précipité dans une expérience existentielle à laquelle rien ne l'avait préparé.
Son travail nostalgique le conduisit à ressaisir les sujets littéraires qu'il avait fréquentés : sous cet éclairage rétrospectif, l'ouvre entière prend, à la relecture, une couleur plus grave, plus émotionnelle, plus religieuse. Elle révèle un artiste complexe, curieux de métaphysique, abordant constamment la question des fins dernières. Dès ses débuts, Ovide avait vu la poésie comme un contrechant orphique à la fragilité de la vie et la métamorphose comme une transgression à la mort.
C'est la même quête du sens qu'il retrouvera à la fin de son existence. Cette étude montre comment un intellectuel pétri par l'imaginaire antique fut capable, par sa sensibilité et par son drame personnel ultime, de s'ouvrir à l'ère nouvelle. Il fut soucieux de traverser le formalisme touffu des liturgies romaines pour en identifier le sens sacré. Il s'insurgea contre la restauration mythologique et religieuse voulue par Auguste.
Il s'interrogea sur l'Au-delà. Il pressentit enfin que le monde raffiné qu'il avait connu basculerait. Ainsi, isoler et analyser le motif de la mort chez l'auteur des Métamorphoses, c'est tenter de cerner la mentalité des élites romaines de son temps, à la fois éclairées et superstitieuses, indécises face au destin de Rome et perplexes devant l'accélération de l'Histoire. Marie-Laure Delorme, née en 1968 à Paris, est chef de la rubrique Lire du JDD.
Elle a reçu le prix Hennessy de la critique littéraire (1999) et le Prix Louis Hachette du journalisme (2006). Les Allées du pouvoir est son premier livre. Né à Tübingen, en Allemagne, le 2 février 1971, Sébastien Lapaque est romancier, essayiste et critique au Figaro littéraire. Les Barricades mystérieuses, son premier roman, a paru en Babel Noir en 1998. Il a ensuite publié Les Idées heureuses (Actes Sud, 1999, prix François Mauriac de l'Académie française) et Mythologie française (Actes Sud, 1998, Goncourt de la nouvelle).
Une suite de voyages au Brésil lui ont inspiré un essai d'histoire littéraire : Sous le soleil de l'exil, Georges Bernanos au Brésil 1938-1945 (Grasset, 2001), des carnets amazoniens : Court voyage équinoxial  (Sabine Wespieser Editeur, 2003), une anthologie : Le Goût de Rio de Janeiro (Mercure de France, 2004) et un roman : La Convergence des alizés (Actes Sud, 2012).Écrivain aux curiosités multiples, osant affirmer, après Paul Valéry, « J'ai beau faire, tout m'intéresse », il a également publié de nombreuses préfaces, des livres de cuisine avec le chef béarnais Yves Camdeborde (Room Service, Actes Sud, 2006), des essais consacrés à la vigne et au vin, un pamphlet contre le président de la République (Il faut qu'il parte, Babel, 2012), un sermon (Sermon de saint François d'Assise aux oiseaux et aux fusées, Stock, 2008) et un journal (Au hasard et souvent, Actes Sud, 2010) dont la suite, qui couvre les années 2010-2012 paraîtra chez Actes Sud sous le titre Autrement et encore en avril 2013. "Il ya quelque chose de démesuré et de prématuré à entreprendre une histoire de la rhétorique dans l'Europe moderne ...
En France l'idée même que la rhétorique puisse être un objet d'un savoir historique et figurer parmi les méthodes d'enseignement et de recherche a rencontré et rencontre encore plus de résistances : une inertie et une indifférence générales ... Même sous des plumes autorisées, il est toujours courant de trouver le mot "rhétorique" employé dans le seul sens en usage dans notre langue depuis le XIXème siècle, celui de verbiage calculé pour voiler la vérité des sentiments de celui qui parle ou à déformer la réalité des faits dont il prétend faire état.
A plus forte raison, est-il hors de question de prendre au sérieux des manuels ou une "histoire de la rhétorique". Autant faire l'histoire du mensonge ou de l'insincérité ! Comment délivrer la rhétorique de cette peau d'âne dont elle a été affublée, établir ses titres de noblesse européens et modernes, lui rendre une chance de redevenir vivante et active aujourd'hui ? Comment faire admettre que l'usage trivial du mot "rhétorique" nous cache une somme oubliée d'expérience et de connaissance des phénomènes de parole et que cet oubli nous est nuisible ? ... La meilleure manière de définir la rhétorique lorsque la résistance est si forte, est de la montrer telle qu'elle s'est manifestée, dans des époques relativement proches de la nôtre, en tout cas généalogiquement liées à la nôtre, où elle bénéficiait encore d'un statut pédagogique éminent, mais où elle était aussi la souche mère de la réflexion sur tout ce qui relie les hommes entre eux : les formes du commerce oral et écrit, les formes des arts ...
La rhétorique n'a jamais été un système, mais une expérience réfléchie de la parole qui s'est appuyée sur une jurisprudence de très longue durée. Par définition, elle a une histoire, je dirais même qu'elle a des mémoires. Ses normes, quand elle en propose, s'appuient sur des exemples éprouvés qui laissent une marge généreuse à l'interprétation et à l'invention. C'est pourquoi elle a été si efficace dans la pédagogie de la parole et si mystérieuse dans les chefs d'oeuvre où elle s'accomplit en cessant de se montrer." Extrait de la Préface de Marc Fumaroli

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Revue des deux Mondes Juillet-août 2017 est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €