Revue des deux Mondes Mai 2019 - E-book - Multi-format

Terrorisme intellectuel - Après Sartre, Foucault, Bourdieu... l'idéologie indigéniste entre à l'université

Collectif

Note moyenne 
Dossier - L'idéologie au cour de l'université ? Heurs et malheurs de l'université française par Philippe Raynaud Après avoir décrit ce qui fait... Lire la suite
9,99 € E-book - Multi-format
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Dossier - L'idéologie au cour de l'université ? Heurs et malheurs de l'université française par Philippe Raynaud Après avoir décrit ce qui fait la spécificité des universités françaises, Philippe Raynaud se penche sur les forces et faiblesses de l'enseignement supérieur et interroge le bien-fondé des politiques dont il est l'objet depuis des décennies. ? L'enseignement au XIXe siècle : le grand conflit État-Église par Jean-Paul Clément Au XIXe siècle, selon la nature du régime politique, l'enseignement fut tour à tour l'apanage de l'Église ou de l'État.
L'historien Jean-Paul Clément revient sur les grandes étapes. ? Le structuralo-marxisme dans l'université par François Dosse Au sortir de 1945, le marxisme devient la doxa dans les facultés. En cause, l'hégémonie du Parti communiste et le triomphe du structuralo-marxiste avec la création en 1968 du Centre universitaire expérimental à Vincennes, « une anti-Sorbonne ». ? L'université kidnappée (avec son consentement) par les indigénistes par Yves Mamou Une nouvelle idéologie a pris son essor à l'université après les émeutes en banlieue de 2005 : le décolonialisme.
Des groupuscules voient dans la démocratie et la laïcité des outils d'oppression envers les minorités, ils militent pour redessiner la société. ? Une idéologie mortifère au cour de l'université française par Josepha Laroche L'islamo-gauchisme s'épanouit dans les facultés, s'alarme Josepha Laroche. Ce courant idéologique veut défendre et promouvoir le colonisé par tous les moyens, quitte à formater les savoirs. ? Mauvais esprit par Joseph Magne L'étudiant Joseph Magne témoigne : aucun cours n'échappe aux questions de race et d'oppression. Et aussi Robert Kopp, Michel Onfray, Jérôme Maucourant et Isabelle Barbéris. Littérature ? Plaidoyer pour sauver les églises de France par Adrien Goetz L'historien de l'art dresse un constat alarmant des églises en France. Études et réflexions ? Entretien avec Jean-Louis Gergorin « La cyberguerre est la continuation moderne de la politique par d'autres moyens » Ancien diplomate, Jean-Louis Gergorin souligne la vulnérabilité des réseaux face à la montée du péril numérique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/04/2019
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35650-199-8
  • EAN
    9782356501998
  • Format
    Multi-format
  • Nb. de pages
    192 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages
      192
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num.
      pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num.
      pas de protection

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Valérie Toranian

Richard Millet est écrivain. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard). Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman. Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».
Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège. Grand reporter et chroniqueuse, Christine Clerc est l'une des premières lauréates du prestigieux Prix Albert Londres. Elle est l'auteur d'une vingtaine de livres, dont Les de Gaulle, une famille française, Tigres et Tigresses, histoire intimedes couples présidentiels, et De Gaulle-Malraux, une histoire d'amour. Renaud Girard, journaliste et essayiste, est l'un des correspondants de guerre les plus expérimentés en France.
Professeur de stratégie à Sciences-Po, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Moyen-Orient et sur l'art de la guerre asymétrique. Sébastien Lapaque est romancier, essayiste et critique au Figaro littéraire. Auteur de nombreux romans et essais, il a publié Sermon de saint François d'Assise aux oiseaux et aux fusées chez Stock en 2008. Adrien Goetz est écrivain et enseigne l'histoire de l'art à la Sorbonne.
Il écrit également de la littérature policière ; son roman Intrigue à l'anglaise (Grasset, 2007) a obtenu le prix Arsène Lupin. D'où vient le « politiquement correct » de la culture ? La diversité culturelle, jusqu'alors au service de la défense du pluralisme, s'est depuis aventurée dans la comptabilité ethnique et biologique au sein du milieu culturel. Elle a alors été prétexte à la construction d'un nouvel académisme en art, accompagné de censures fondées sur un supposé « droit à représenter », où les dogmes ethno-différentialistes mettent à bas les fondements universalistes qui permettent de faire société.
Le nouvel académisme anti-culturel, qui tue à la fois l'académisme et la contre-culture, transforme l'art en ingénierie sociale et en moyen de contrôle, au nom de notre propre émancipation, et joue le rôle d'un miroir grossissant. Il faut s'en inquiéter : le politiquement correct viendra-t-il à bout des règles les plus élémentaires de la vie démocratique ? Josepha Laroche est professeur au département de science politique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Elle est également membre du laboratoire de recherches Économie et sociétés (CNRS) et anime Chaos International, un centre d'études et de recherches transnationalistes. Elle a notamment publié Les Prix Nobel (Liber, 2012), Politique internationale ( LGDJ, 2000), et a dirigé Mondialisation et gouvernance mondiale (PUF, 2003) ainsi que Un monde en sursis (2010), Passage au crible de la scène mondiale (2011), et La loyauté dans les relations internationales (2011) chez L'Harmattan. L' « effet papillon » adapté à un thriller.
Une blague de potache qui a des conséquences particulièrement sanglantes. Un Traffic à la française. Historien, professeur des universités, a publié des ouvrages dans le domaine de l'historiographie et dans celui de l'histoire intellectuelle. Professeur de science politique à l'université Panthéon-Assas

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €