Confucius au present ; une lecture coreenne

CHIN, HYUNG-JOON

livre confucius au present ; une lecture coreenne
EDITEUR : ATELIER DES CAHIERS
DATE DE PARUTION : 27/08/2019
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : A paraître, disponible à partir du 27/08/2019
Prix Papier
17€ 00 

SYNOPSIS :

Dans les rayons « sagesse orientale » des librairies, les ouvrages ne manquent pas sur le bouddhisme ou le taoïsme. Rares sont pourta nt en langue française les essais introduisant au grand public la pensée confucéenne. C'est qu'elle a en général mauvaise presse et ne possède pas la séduction spirituelle et métaphysique des autres grandes sagesses orientales. Confucius lui - même ne répond ait - il pas, à qui lui posait des questions sur le Ciel et l'au - delà, de demander à Lao Tseu, le grand maître taoïste ? On assigne souvent au confucianisme et à son avatar plus « politique », le néoconfucianisme , qui a eu une immense influence sur les sociétés de la sphère culturelle chinoise, la responsabilité à la fois de tous les succès économiques des « tigres » asiatiques des dernières décennies, comme de tous les travers de ces sociétés : individu inféodé au groupe, manque de créativité, poids de la hiérarchie, etc. Ce n'est pas le but de l'auteur. Dans cet essai intitulé en coréen « Imaginaire de Confucius », le professeur Chin propose un commentaire très personnel de la pensée des grands maîtres du confucianisme. Sa lecture surprendra le lecteur français non habitué au rythme et au mouvement de la pensée extrême orientale. Au lieu de se déployer de manière dialectique et linéaire dans une progression logique autour de concepts bien définis, elle s'enroule sur elle - même dans un mouvement de vortex ascendant, tel le vol d'un oiseau qui profite des flux d'air
pour s'élever lentement en tournant et monter à des altitudes que ses ailes seules ne lui auraient pas permis d'atteindre. Cette p ensée repose donc sur la répétition, sur le saut apparemment arbi traire et continu d'une idée à l'autre, et au lieu de s'attarder à faire le bilan régulier de ses acquis amassés au cours du raisonnement, elle poursuit son cours dans l'amplification. L'esprit trop cartésie n sera littéralement désorienté, voire frustré, s 'il ne laisse pas de côté ses habitudes de raisonnement pour se laisser porter par le flux du propos. Car comme dans les Entretiens de Confucius, la parole est très importante ici aussi : la position de Chin Hyung - joon est celle d'un aîné qui nous transmet directement ses réflexions comme dans une conversation libre, espérant nous emmener à sa suite sur la voie, et ce n'est pas celle d'un philosophe qui essaye de nous imposer une vérité par la force de la logique. Il y a quelque chose de Montaigne dans cette manière de penser comme on se promènerait. Car le but est bien de montrer le chemin d'une pratique de Confucius, non de « prouver » une vérité abstraite qui le resterait sans déboucher sur une éthique. Présenter la doctrine confucianiste comme une école d e joie et de plaisir ne manquera pas de surprendre. C'est pourtant ce à quoi nous invite le professeur Chin, au travers de chapitres sur le bonheur des études, la notion de bien veillance ( ren en chinois), celle de piété filiale... Car c'est bien d'un livre de sagesse qu'il s'agit.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 17.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.35 kg

Dans la même catégorie

  • Réservation
    en magasin
  • Livraison
    à domicile
  • Retours et
    remboursements
  • Programme
    de fidélité