HISTOIRE DES POPULATIONS DE L'EUROPE. Tome 3, Les temps incertains, 1914-1998

Note moyenne 
Jean-Pierre Bardet et Jacques Dupâquier - .
En 1900, dominatrice, débordant d'hommes et de vitalité, l'Europe attend tout du siècle nouveau, qu'elle place sous le signe du progrès indéfini.... Lire la suite
39,00 €
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 28 avril et le 12 mai

Résumé

En 1900, dominatrice, débordant d'hommes et de vitalité, l'Europe attend tout du siècle nouveau, qu'elle place sous le signe du progrès indéfini. L'homme blanc est partout, au-delà des mers, sur des terres qu'il a conquises et peuplées, dans des sociétés qu'il domine sans complexe. L'avenir est radieux, même si beaucoup d'Européens, trop pauvres, doivent s'expatrier. Ce qui n'empêche pas la population du continent de croître : jamais dans l'Histoire celui-ci n'a accueilli une si grande part de l'humanité.
Mais cette superbe se heurte à la réalité des guerres, des massacres et des révolutions. A aucun moment sous nos cieux la violence ne s'est autant déchaînée. Parallèlement, les percées techniques, les progrès médicaux se poursuivent. Morts données d'un côté, vies sauvées de l'autre : ce XXe siècle sera un temps incertain. Incertitudes également dans l'évolution des comportements familiaux : du début de la Première Guerre à la fin de la Seconde, la fécondité des couples régresse dans nombre de pays et parfois s'effondre en dessous du seuil de remplacement des générations.
C'est le temps des berceaux vides, voie de repli que la France a suivie depuis le XVIIIe siècle, mais où elle n'est désormais plus seule, dépassée même par des Etats comme l'Angleterre ou l'Allemagne, maintenant plus malthusiens qu'elle. Puis, en 1946, après les années d'horreur, survient l'étonnant baby boom, un sursaut vital. Personne alors ne prévoit un nouveau recul de la natalité, qui menacerait les équilibres : la révolution démographique paraît achevée, la croissance, qui atteint parfois des sommets historiques, semble suivre un régime de croisière.
Or brusquement, à partir de 1965, c'est le reflux ; il s'accentue d'année en année, posant le problème du remplacement des générations. Simultanément, se manifeste un net allongement de la longévité. Moins de jeunes, toujours plus d'anciens dans une Europe qui vieillit : quel avenir se dessine au seuil du troisième millénaire ?

Sommaire

    • La démographie
    • Les deux Guerres mondiales et leurs conséquences
    • Economie et population
    • Le triomphe de la médecine
    • La fécondité au Xxe siècle : une baisse irrégulière, mais profonde et irrésistible
    • La population active depuis 1913
    • Changements de structure : l'émergence du troisième âge
    • La crise de la famille
    • Les migrations européennes de la Grande Guerre à nos jours
    • La Scandinavie, le modèle suédois
    • Les îles britanniques
    • Pays-Bas et Belgique
    • La France : la fin d'une singularité ? La péninsule Ibérique
    • La population italienne au Xxe siècle
    • Le modèle allemand (1914-1995)
    • Les Etats alpins
    • Les pays balkaniques : la Grèce, l'Albanie, la Bulgarie, la Roumanie et les Etats issus de l'ex-Yougoslavie
    • L'Europe orientale (Hongrie, Pologne, Républiques tchèque et slovaque)
    • Le " modèle " soviétique (1919-1991) et ses devenirs.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/05/1999
  • Editeur
  • ISBN
    2-213-59881-9
  • EAN
    9782213598819
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    792 pages
  • Poids
    1.15 Kg
  • Dimensions
    15,9 cm × 24,0 cm × 4,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Jean-Pierre Bardet, professeur à l'université de Paris IV-Sorbonne, directeur d'études à l'EHESS, est l'auteur d'une thèse consacrée à la population de Rouen sous l'Ancien Régime (1983) ; il a participé à la direction ou à la rédaction d'ouvrages collectifs dont Enfance abandonnée et société en Europe, XXIVe - XXe siècle (1991) et Peurs et Terreurs face à la contagion (1988). Jacques Dupâquier, de l'Institut (Académie des sciences morales apolitiques), ancien directeur d'études à l'EHESS, est l'auteur d'une thèse sur la population du Bassin parisien (1979) ; co-auteur de la réédition de l'Histoire générale de la population mondiale (1968), de l'Histoire de la démographie (1965), il a dirigé l'Histoire de la population française (1988, 4 vol.) et en collaboration avec Denis Kessler, un ouvrage consacré à La Société française au XIXe siècle (Fayard, 1992).

Des mêmes auteurs

Derniers produits consultés

39,00 €