La place du juriste face à la norme - Tome XVI : Journées nationales, Rennes

Note moyenne 
Philippe Bas et Thierry Bonneau - La place du juriste face à la norme - Tome XVI : Journées nationales, Rennes.
Peu de domaines de la vie échappent aujourd'hui à l'emprise de la loi lato sensu. Les derniers refuges du "non-droit", les derniers bastions de la vie... Lire la suite
55,00 €
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 20 avril et le 6 mai

Résumé

Peu de domaines de la vie échappent aujourd'hui à l'emprise de la loi lato sensu. Les derniers refuges du "non-droit", les derniers bastions de la vie "hors de la loi" cèdent les uns après les autres devant l'avalanche de normes et l'envie toujours plus pressante de tout régir, de tout prévoir, de combler ces "vides juridiques" qui n'étaient pas ressentis comme tels il y a encore peu. En prenant pied dans tous les domaines de la vie sociale, économique et domestique, la loi, par la même occasion, a étendu d'autant la place et le rôle du juriste dans la société.
Le juriste est désormais sommé, lorsqu'il ne le fait pas spontanément, de donner son avis sur le mariage homosexuel, l'interdiction du clonage, l'expérimentation sur l'embryon, l'admission de l'euthanasie, la nécessité ou non de faire application du principe de précaution, etc. Mais le juriste est-il alors encore dans son rôle ? Ne va-t-il pas au-delà de son domaine de compétence ? Au-delà de sa sphère de légitimité ? Ne quitte-t-il pas alors, consciemment ou inconsciemment, son habit de "juriste" pour reprendre sa casquette de simple "citoyen", citoyen éclairé peut-être, mais simple citoyen tout de même ? En somme, quel est le rôle du juriste ? Quelle position occupe-t-il par rapport à l'économiste, au sociologue, au médecin, au psychologue, mais aussi, et surtout, par rapport au politique ? Quelle est sa sphère, sinon de compétence, du moins de légitimité ? Autrement dit, quelle est, et quelle devrait être la place du juriste dans la société ? Chemin faisant, une autre question apparaît à l'horizon, une question éternelle, redoutable, mais essentielle : qu'est-ce que le droit ? Il y a fort à parier que les juristes eux-mêmes n'apporteront pas une réponse identique à ces questions.
Il est possible encore que "le juriste" soit une figure trop abstraite et qu'il convienne de distinguer selon sa qualité : magistrats, praticiens, docteurs, etc.

Sommaire

  • REGARDS GENERAUX
    • De la conception du droit à la fonction de juriste
    • La résistance des juristes face à la loi : perspectives historiques
    • Le juge à la frontière du droit et au-delà du droit : témoignage d'un haut magistrat sur quelques affaires délicates
  • REGARDS PARTICULIERS
    • Table ronde : La place du juriste dans l'élaboration des lois bioéthiques
    • Les juristes en droit des contrats : oppositions juridiques ou oppositions politiques ?
    • Le juriste et le droit des marchés financiers : la technique juridique "asservie" ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/04/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-247-10743-8
  • EAN
    9782247107438
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    170 pages
  • Poids
    0.35 Kg
  • Dimensions
    17,0 cm × 24,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK