Note moyenne 
André Parrot - Assur.
Prolongement du premier volume de la collection, consacré à André Parrot à Sumer, Assur prend le relais, illustrant la culture de l'Orient mésopotamien... Lire la suite
29,50 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 1 février et le 2 février
En magasin

Résumé

Prolongement du premier volume de la collection, consacré à André Parrot à Sumer, Assur prend le relais, illustrant la culture de l'Orient mésopotamien et iranien, de l'émergence de l'Empire assyrien (IIe millénaire avant J.C) jusqu'à la conquête d'Alexandre le Grand (356-323 avant J.C). Les lions androcéphales du palais de Khorsabad, les chasses d'Assurbanipal sur les reliefs de Ninive, les peintures de Til-Barsip, les ivoires de Nimrud, les portes en bronze de Balawat, les briques émaillées de Babylone, comme les défilés royaux de Suse et de Persépolis donnent à voir et à comprendre un monde qui était celui de la Bible, un Orient dont les traces sur le terrain sont aujourd'hui en péril, mais dont l'héritage culturel a été fondamental. Le texte d'origine d'André Parrot, illustré par une documentation photographique largement en couleur est introduit par une nouvelle présentation et augmentée d'une bibliographie mise à jour dues à Jean-Claude Margueron, directeur émérite à l'Ecole pratique des hautes études et directeur honoraire de la mission archéologique française de Mari

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/10/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-011861-8
  • EAN
    9782070118618
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    319 pages
  • Poids
    1.175 Kg
  • Dimensions
    20,0 cm × 24,0 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Prolongement du premier volume de la collection, consacré par André Parrot à Sumer, Assur prend le relais, illustrant la culture de l'Orient mésopotamien et iranien, de l'émergence de l'Empire assyrien (II ? millénaire av. J. -C.) jusqu'à la conquête d'Alexandre le Grand (356-323 av. J. -C.). Les lions androcéphales du palais de Khorsabad, les chasses d'Assurbanipal sur les reliefs de Ninive, les peintures de Til-Barsip, les ivoires de Nimrud, les portes en bronze de Balawat, les briques émaillées de Babylone, comme les défilés royaux de Suse et de Persépolis donnent à voir et à comprendre un monde qui était celui de la Bible, un Orient dont les traces sur le terrain sont aujourd'hui en péril, mais dont l'héritage culturel a été fondamental.
Le texte d'origine d'André Parrot, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d'une bibliographie mise à jour dues à Jean-Claude Margueron, directeur émérite à l'Ecole pratique des hautes études et directeur honoraire de la mission archéologique française de Mari. Le texte d'origine d'André Parrot, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d'une bibliographie mise à jour dues à Jean-Claude Margueron, directeur émérite à l'Ecole pratique des hautes études et directeur honoraire de la mission archéologique française de Mari.

À propos des auteurs

André Parrot (1901-1980) fut membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, directeur honoraire du musée du Louvre, ancien secrétaire général de la commission des Fouilles et Missions archéologiques, professeur d'archéologie orientale à l'École du Louvre, docteur en théologie, professeur de langue et littérature hébraïques puis d'histoire des religions à la Faculté de théologie protestante de Paris. Chef de multiples missions archéologiques au Liban, en Irak et en Syrie, il fouilla en particulier le site de Mari de 1933 à 1971. Il fut nommé conservateur en chef des Musées nationaux en 1946, puis devint le premier directeur du musée du Louvre, de 1968 à 1972. Jean-Claude Margueron est agrégé de l'Université, docteur ès lettres, historien et archéologue du Proche-Orient ancien, ancien pensionnaire de l'Institut français d'archéologie de Beyrouth, il a été professeur à l'université de Strasbourg et directeur d études à l'Ecole pratique des hautes études. Depuis 1969, il a dirigé les missions archéologiques françaises de Larsa en Irak, d'Ugarit, de Meskéné-Emar et de Mari en Syrie, où il a succédé à André Parrot en 1979. Jean Leclant, Secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres et professeur honoraire au collège de France (chaire d'égyptologie). Bernard Holtzmann, Ancien membre de l'Ecole française d'Athènes et professeur émérite d'archéologie classique. Véronique Schiltz, Membre du laboratoire d'archéologie de l'ENS-Ulm, équipe " Héllénisme et civilisations orientales " (CNRS).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

29,50 €