Carnets en deux temps - Pierre Alechinsky

Note moyenne 
Pierre Alechinsky et Dominique Radrizzani - Carnets en deux temps - Pierre Alechinsky.
Si Pierre Alechinsky excelle dans les grandes peintures gestuelles, narratives, hautes en couleurs, exposées dans le monde entier, il n'a jamais cessé... Lire la suite
29,90 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 31 janvier et le 3 février
En magasin

Résumé

Si Pierre Alechinsky excelle dans les grandes peintures gestuelles, narratives, hautes en couleurs, exposées dans le monde entier, il n'a jamais cessé de se consacrer aux petits formats, à l'illustration, à la gravure, à l'objet intime. "Corrigeant" une carte de géographie, un menu de restaurant, un registre, les minutes d'un procès ou un cahier d'écolier, il invente sa propre scène, son paysage peuplé d'êtres surgis au hasard d'une calligraphie ou d'une topographie préexistantes. Il avance sans préjugé sur ces carnets anciens, joue à cache-cache, puis il fait connaissance, se familiarise. Ces carnets sont parfois " redessinés " en un jour, ou jour après jour, ou même achevés dix ans plus tard. De la première à la dernière page, rien n'est jeté. Et nous cheminons sur les traits du pinceau comme dans une pensée, ou une confidence.

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/10/2004
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-283-02050-6
  • EAN
    9782283020500
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    155 pages
  • Poids
    0.785 Kg
  • Dimensions
    22,0 cm × 28,0 cm × 2,3 cm

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

À propos des auteurs

Né en 1927 à Bruxelles, Pierre Alechinsky étudie la typographie et l'illustration du livre avant de participer activement au groupe CoBrA (Copenhague, Bruxelles, Amsterdam) en 1949, aux côtés d'Asger Jorn, Christian Dotremont, Karel Appel, Constant, Corneille. En 1951, il s'installe à Paris et approfondit sa pratique de la gravure auprès de Stanley-William Hayter. Lors d'un séjour en Extrême-Orient en 1955, il tourne le film Calligraphie japonaise. Six ans plus tard, il découvre New York qui lui inspirera sa première peinture à "remarques marginales" : Central Park - "une suite de dessins en noir et blanc se développe à la bordure d'un centre pictural". A partir des années soixante, son œuvre connaît une renommée internationale. Il participe à de nombreuses expositions et biennales, dont celles de São Paulo et de Venise. 1975: dix ans de peinture acrylique au Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Jusqu'en 1979, le Centre Georges Pompidou organise une exposition itinérante : Alechinsky à l'imprimerie. 1977: rétrospective au Carnegie Institute, à Pittsburgh. 1981: A Print rétrospective au MoMA de New York. 1987: Musée Guggenheim de New York. 1998 : rétrospective à la Galerie nationale du jeu de Paume à Paris. 2004 : Dessins de cinq décennies au Centre Pompidou. Peintre écrivant, il a publié Titres et pains perdus (Denoël,1965), L'autre main (Fata Morgana,1988), Lettre suit (Gallimard,1992), Baluchon et ricochets (Gallimard,1994), Remarques marginales (Gallimard,1997), Rue de la Verrerie (L'Echoppe, 1997), Le Pinceau voyageur (Gallimard, 2002), Des deux mains (Mercure de France, 2004). Ses peintures, encres, aquarelles, estampes et ouvrages de bibliophilie illustrés sont disponibles à la Galerie Lelong, à Paris.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

29,90 €