Chute et mort de Constantinople - (1204-1453) - Poche

Note moyenne 
La ville de Constantinople, rempart de la Chrétienté en Orient, a, pendant plus de mille ans, résisté à tous les assauts. Elle est tombée en deux... Lire la suite
8,50 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 14 mai
En magasin

Résumé

La ville de Constantinople, rempart de la Chrétienté en Orient, a, pendant plus de mille ans, résisté à tous les assauts. Elle est tombée en deux temps et, paradoxalement, le premier coup lui fut porté en 1204 par les croisés venus d'Occident, payés par Venise et avec l'accord tacite de Rome. Réduit dès lors à fort peu, l'empire " byzantin " fut incapable de repousser les attaques d'un Empire ottoman conquérant de toute l'Asie Mineure. Les Latins ont porté secours, levé des troupes et lancé des flottes de guerre à plusieurs reprises ; mais les conflits qui opposaient rois et princes mobilisaient le plus gros de leurs forces. Si Constantinople ne fut pas abandonnée à elle-même, l'Occident, requis par la guerre entre ses nations, accepta l'agonie de l'empire chrétien d'Orient, sans comprendre qu'il serait lui-même la proie suivante.

Sommaire

  • HEURTS ET RUPTURES
    • Après la chute de Rome
    • Constantinople, un autre monde : les émerveillements
    • Les deux Eglises
    • La première croisade : les Latins chez les Grecs
  • LA CROISADE AU SERVICE DE VENISE (1204)
    • Une aventure chevaleresque
    • Routes de terre ou de mer ?
    • Venise et Zara
    • Prendre Constantinople ?
    • La chute de Constantinople
    • Croisade déviée ou croisade de son temps ?
  • L'EMPIRE LATIN DE CONSTANTINOPLE (1204-1261)
    • L'Empire dépecé
    • La guerre pour survivre
    • Les trêves
    • L'espoir
    • La fin
    • Une autre déviation : croisade ou conquête ?
  • LES PALEOLOGUES
  • L'EMPIRE DECHU (1261-1410)
    • Partages et guerres civiles
    • Les alliances dangereuses
    • Les Latins : reprendre Constantinople ?
    • Les Francs de Morée
    • Latins et Grecs : le temps des ententes et des secours
  • LA MORT DE BYZANCE
    • La paix ottomane dans la terreur (1420-1450)
    • Constantinople assiégée (avril-mai 1453)
    • 29 mai : tueries, viols, sacrilèges ; la fin d'un monde
    • En Occident : la nouvelle, derniers secours puis oubli

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/05/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-262-02661-5
  • EAN
    9782262026615
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    345 pages
  • Poids
    0.21 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 18,0 cm × 1,4 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jacques Heers

Jacques Heers, ancien directeur du département d'études médiévales de Paris-Sorbonne, a notamment publié La première croisade ; Louis XI ; Les négriers en terres d'islam.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

8,50 €