Conflit, violence et non-violence dans la "Thébaïde" de Stace

Note moyenne 
Sylvie Franchet d'Espèrey - Conflit, violence et non-violence dans la "Thébaïde" de Stace.
Quelle vision du monde et de la condition humaine la Thébaïde de Stace offre-t-elle au lecteur du premier siècle finissant ? Est-ce l'optimisme virgilien... Lire la suite
44,90 €
Actuellement indisponible

Résumé

Quelle vision du monde et de la condition humaine la Thébaïde de Stace offre-t-elle au lecteur du premier siècle finissant ? Est-ce l'optimisme virgilien qui l'emporte ou le pessimisme de la Pharsale ? En choisissant de raconter le mythe tragique d'Etéocle et de Polynice, Stace place au centre de son épopée le conflit et la violence criminelle du nefas. Ils sont l'oeuvre de la Furie Tisiphone, qui règne sur l'épopée comme un véritable diable.
En face, Jupiter et les Olympiens se montrent incapables de faire triompher le bien : ils laissent pour cela la place à des hommes, comme Thésée, et à des allégories, comme Pietas ou Clementia. Car le bien, dans la Thébaïde, c'est le refus du conflit, le renoncement à la violence. On pourra même parler de non-violence, au sens où l'entend René Girard, dont les outils anthropologiques rendent bien compte du récit statien et de son étonnante modernité.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/09/1999
  • Editeur
  • ISBN
    2-251-32649-9
  • EAN
    9782251326498
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    446 pages
  • Poids
    0.71 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Conflit, violence et non-violence dans la "Thébaïde" de Stace est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK