Déjeuner au bord de la Baltique - Grand Format

Note moyenne 
Nicolas Bokov - Déjeuner au bord de la Baltique.
Le narrateur de Déjeuner au bord de la Baltique voyage sur les lieux de son passé. Ses souvenirs d'enfance l'assaillent et se télescopent avec la mémoire... Lire la suite
15,15 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 4 octobre et le 6 octobre
En magasin

Résumé

Le narrateur de Déjeuner au bord de la Baltique voyage sur les lieux de son passé. Ses souvenirs d'enfance l'assaillent et se télescopent avec la mémoire des événements d'il y a vingt ans: un dissident de l'époque partage ses derniers moments avant l'exil avec la femme qu'il aime. Le destin des opposants dans l'Union soviétique des années 70 s'inscrit dans la mélancolie des plages brumeuses et dans la tristesse du souvenir. La neige enveloppe le fugitif dans son cocon et le protège contre les limiers du KGB ; le gel dessine sur les vitres des paysages dans lesquels les enfants s'amusent à gratter des lucarnes... Les sensations qui envahissent le narrateur sont distillées par petites touches délicates imprégnant le texte d'une atmosphère surannée et pourtant gravée à tout jamais dans la mémoire. Déjeuner au bord de la Baltique nous off re un beau morceau de prose, poétique et étrange, où les réminiscences personnelles suggèrent plus qu'elles n'évoquent, évitent toujours l'écueil du sentimentalisme ou de l'emphase, et se donnent à lire avec modestie et retenue.

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/09/1999
  • Editeur
  • ISBN
    2-88250-077-7
  • EAN
    9782882500779
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    95 pages
  • Poids
    0.17 Kg
  • Dimensions
    14,4 cm × 23,5 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Nicolas Bokov

Né en 1945 à Moscou, Nicola Bokov étudie la philosophie et les sciences sociales. Parallèlement il est actif dans le samizdat, ce média clandestin de l'époque communiste dont le nom signifie littéralement " éditer soi-même ". Il y publie plus de 40 titres. Certains de ses ouvrages, évidemment signés d'un pseudonyme " passent à l'Ouest", selon l'expression consacrée. Parmi eux Nikto (Denoël, 1972) et La Tête de Lénine (Laffont, 1982). Dénoncé, Bokov doit choisir en 1975 entre la prison et l'émigration. Il s'installe en France, voyage aux Etats-Unis et en Europe. En 1982, il découvre la foi chrétienne et se rend compte que sa fille malade restera handicapée toute sa vie. Sa famille se disloque, il abandonne l'écriture. Il voyage alors longuement et rentre en France en 1988. C'est alors qu'il se trouve acculé à vivre dans la rue. Il décrit cette expérience douloureuse, sur un ton très personnel et humaniste, dans son récit Dans la rue à Paris (Editions Noir sur Dam, 1998). Il vit actuellement à Paris où il continue à écrire.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

15,15 €