Empire colonial et capitalisme français - Histoire d'un divorce

Note moyenne 
Les colonies ont-elles été une bonne affaire pour la France ? Jacques Marseille le pensait quand il entreprit de dresser le bilan de la colonisation.... Lire la suite
21,80 €
Actuellement indisponible

Résumé

Les colonies ont-elles été une bonne affaire pour la France ? Jacques Marseille le pensait quand il entreprit de dresser le bilan de la colonisation. Il lui aura fallu établir les comptes de 469 sociétés coloniales, examiner les chiffres du commerce extérieur de la France de 1880 à 1960, dépouiller les archives ministérielles et les papiers privés de Paul Reynaud, Marius Moutet et de l'ancienne Union coloniale pour comprendre au contraire à quel point l'empire a constitué un boulet entravant la modernisation du capitalisme français. C'est l'histoire d'un divorce que cet ouvrage retrace. Divorce entre une opinion progressivement gagnée à la conscience impériale, par les fastes de l'Exposition de 1931, la virile propagande des films campant les héros du bled, la géographie coloniale des manuels scolaires, et un mouvement rassemblant la fraction la plus moderne du patronat et des responsables publics pour lesquels, comme le dira de Gaulle, " la décolonisation est notre intérêt, donc notre politique ". Parue en 1984, cette thèse, qui fait toujours autorité, est augmentée de cinq études publiées au cours des vingt dernières années.

Sommaire

  • MYTHES ET REALITES
    • La problématique de l'impérialisme : des théories contradictoires, des bases empiriques fragiles
    • L'empire : champ privilégié du commerce extérieur de la France
    • Commerce franco-colonial et évolution structurelle du capitalisme français
    • L'empire : champ privilégié de l'exportation de capitaux français
    • Mythes et réalités de l'investissement colonial
  • REDEPLOIEMENT
    • La crise de 1929 en France : l'enjeu du redéploiement
    • La stratégie autarchique : monopole et générosité
    • Un ralliement résigné à la stratégie autarchique : les coloniaux
    • La stratégie libérale
    • Une stratégie anticipatrice : l'industrialisation des colonies
    • Résignation au statu quo
  • A LA RECHERCHE DE L'ETAT
    • Les méandres d'une loi " ordinaire " : la loi sur les oléagineux du 6 août 1933
    • L'instance politique : une instance incommode
    • L'instance politique : une instance indécise
    • Vers la décolonisation

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jacques Marseille

Professeur à la Sorbonne, Jacques Marseille dirige l'Institut d'histoire économique et sociale.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK