Epître de ce qu'il faut garder à l'abri des gens inaptes - Grand Format

Note moyenne 
Abû-Hâmid Al-Ghazâlî - Epître de ce qu'il faut garder à l'abri des gens inaptes.
Cet ouvrage s'inscrit dans la logique des petits traités de l'imâm Al-Ghazâlî. Une épître centrale car elle révèle d'emblée que toute vérité... Lire la suite
7,00 €
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 21 août et le 4 septembre
En magasin

Résumé

Cet ouvrage s'inscrit dans la logique des petits traités de l'imâm Al-Ghazâlî. Une épître centrale car elle révèle d'emblée que toute vérité n'est pas bonne à dire. Que l'islam, comme les traditions précédentes, est structuré selon une hiérarchie de sens que seule une discipline stricte et d'ordre intellectuel permet de saisir. Al-Ghazâlî nous rappelle que mettre un savoir à disposition de gens insuffisamment qualifiés et indignes est interdit.
Cela conduit à la dépréciation du savoir, le rendant nuisible à ceux qui ne savent pas faire preuve de discernement. L'acquisition d'une science nécessite en effet comme première condition d'en évaluer justement le mérite. En l'occurence, l'imâm nous dévoile dans ce précieux ouvrage les quatre piliers fondamentaux (arkân) de l'islam : la connaissance de la Seigneurie, des anges, de la réalité des miracles et enfin la connaissance de l'au-delà, de la mort et du passage de ce bas monde à l'autre.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2017
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-225-0191-0
  • EAN
    9791022501910
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    88 pages
  • Poids
    0.3 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,0 cm × 0,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Abû-Hâmid Al-Ghazâlî

Muhammad Abû Hâmid Al-Ghazâlî aussi appelé La preuve de l'islam en reconnaissance de son savoir et sa sagesse, est mieux connu en Occident sous le nom d'Al-Gazal. Il naît et meurt à Tûs dans le Khorâsân (Iran actuel) en 450H/1058EC. Formé à l'université de la Nidhâmiyyé où il deviendra plus tard enseignant, Al-Ghazâlî traverse une longue crise mystique qui le mènera de La Mecque à Damas avant de rentrer chez lui où il meurt en 505H/1111EC.
Auteur prolixe des sciences religieuses et des sciences mystiques, il est l'auteur du célèbre Ihya ‘Ulûm ad-Dîn (Revivification des sciences de la Religion) l'écrit probablement le plus exhaustif du genre synthétisant toutes les Oeuvres maîtresses précédentes. Avant d'exposer la connaissance nécessaire des anges, il revient sur les devoirs de l'homme en tant que serviteur. Puis viennent des considérations sur les prophètes, l'intercession ou les états posthumes.
Un ouvrage concis et pourtant à méditer profondément.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
7,00 €