Ethan Frome - Suivi de Eté - Poche

Charles Du Bos

(Traducteur)

,

Catherine Rihoit

(Préfacier)

Note moyenne 
A Starkfield, village perdu à l'écart du chemin de fer, Ethan Frome a la réputation d'être un homme austère et peu loquace, jaloux de son isolement.... Lire la suite
8,95 €
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 24 juillet et le 1 août
En magasin

Résumé

A Starkfield, village perdu à l'écart du chemin de fer, Ethan Frome a la réputation d'être un homme austère et peu loquace, jaloux de son isolement. A la faveur d'une tempête de neige, il va pourtant confier le drame de sa vie à un étranger de passage : sincèrement épris d'une jeune orpheline, il n'a pu se résoudre à trahir Zenobia, la femme acariâtre qu'il a épousée... Prisonnier de ses principes, entravé par le manque d'argent, Ethan est un "Américain de vieille race", inadapté au monde moderne.
Ethan Frome (1911) racontait une chute. Eté (1917) est la chronique d'une ascension contrariée : celle de Charity, née pour son malheur dans la "Montagne", lieu sauvage où son tuteur l'a recueillie. Dans le bourg paisible de Nouvelle-Angleterre où elle s'ennuie, son existence est bouleversée par l'irruption d'un architecte new-yorkais, qui ne manque pas de remarquer cette jeune femme ambitieuse. Leur amitié se trouble bientôt d'attirance.
Mais préjugés, rumeurs et différences sociales compromettent leur union... Parfois comparé à Madame Bovary, Eté fit scandale. Edith Wharton y montre pour son héroïne, rebelle et combative, plus de compassion que pour Ethan, vaincu par le progrès.

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/07/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-37735-307-1
  • EAN
    9782377353071
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    398 pages
  • Poids
    0.24 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,8 cm × 2,4 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Préface de Catherine Rihoit.

À propos de l'auteur

Biographie d'Edith Wharton

Edith Wharton (1862-1937) est élevée entre Europe et Etats-Unis. Son talent est déjà salué par Paul Bourget et Henry James lorsqu'elle compose en 1905 son premier roman, Chez les heureux du monde (Archipoche n°445), jugé scandaleux pour sa peinture des moeurs superficielles de la mondanité new-yorkaise, univers qu'elle fera revivre dans Au temps de l'innocence (Archipoche n°469), prix Pulitzer 1920.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
8,95 €