L'ALLEMAGNE EN PROCES. La thèse de Goldhagen et la vérité historique

Note moyenne 
Norman Finkelstein - .
Rarement livre d'histoire aura suscité autant de discussions et de polémiques que celui qu'un jeune historien américain, Daniel J. Goldhagen, a consacré... Lire la suite
14,90 €
Actuellement indisponible

Résumé

Rarement livre d'histoire aura suscité autant de discussions et de polémiques que celui qu'un jeune historien américain, Daniel J. Goldhagen, a consacré à l'Holocauste : Les Bourreaux volontaires de Hitler. Dans cet ouvrage, publié en France en 1997, l'auteur voulait démontrer que le génocide des juifs n'avait pas simplement été l'affaire des hauts dignitaires nazis, mais que le peuple allemand dans sa grande majorité s'en était fait le complice, étant donné sa " mentalité éliminationniste ". Autrement dit, la mécanique administrative n'expliquerait pas tout, et les Allemands ordinaires auraient consenti et volontairement participé au massacre. Si la communauté scientifique dans son ensemble a fortement critiqué la méthode, le simplisme et les jugements adoptés par Goldhagen, Norman Finkelstein et Ruth Birn se livrent, eux, à une véritable contre enquête : reprenant ses thèses, ils en démontrent les faiblesses - défauts de méthode, erreurs, contradictions, incapacité à expliquer comment on passe d'une " mentalité " à un acte de pur sadisme, spécificité (non démontrée) d'un " caractère national allemand ", approche monocausale de l'Holocauste... Répondant point par point à cette thèse controversée, Norman Finkelstein et Ruth Birn apportent avec L'Allemagne en procès une contribution indispensable au débat.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/09/1999
  • Editeur
  • ISBN
    2-226-10476-3
  • EAN
    9782226104762
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    185 pages
  • Poids
    0.28 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 22,5 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Norman Finkelstein

Norman Finkelstein est professeur de sciences politiques au Hunter Collège et à l'Université de New York. Ruth Birn est chef du service historique au ministère canadien de la Justice (section des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité).

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK