L'antiphilosophie du futurisme - Propagande, idéologie et concepts dans les manifestes de l'avant-garde italienne, 1909-1944

Note moyenne 
Serge Milan - L'antiphilosophie du futurisme - Propagande, idéologie et concepts dans les manifestes de l'avant-garde italienne, 1909-1944.
Le Futurisme aurait pu n'être qu'une école littéraire parmi celles, fort nombreuses, qui fleurissaient à Paris au début des années 1900. Il devint... Lire la suite
35,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Le Futurisme aurait pu n'être qu'une école littéraire parmi celles, fort nombreuses, qui fleurissaient à Paris au début des années 1900. Il devint pourtant en cinq ou six ans un mouvement artistique pluridisciplinaire et international, s'appuyant sur une activité éditoriale frénétique et une stratégie propagandiste sans précédent, au moyen de spectacles, d'expositions, de manifestations et autres provocations relayées par la presse à grand tirage, en plus des revues culturelles aux tirages limités. On peut aller jusqu'à avancer que sa capacité à investir idéologiquement les principaux secteurs d'activité, par-delà les cercles littéraires et artistiques les plus restreints, en ont fait le premier véritable mouvement d'avant-garde : non seulement de par le contenu même de cette idéologie, mais également de par les rapports inédits qu'il établissait entre les créateurs et le grand public, ainsi qu'entre la théorisation et la pratique créatrice. Dans cet ouvrage, l'auteur se donne pour objectif, en analysant quelques notions clés du mouvement, de déterminer les origines philosophiques, les tentatives de conceptualisation et les aboutissements idéologiques, propagandistes, voire publicitaires du mouvement. C'est là en effet l'essentiel de ce que les futuristes eux-mêmes appellent leur antifilosofia, terme utilisé dans une des présentations organiques de la " Direction du Mouvement futuriste " souvent jointes à leurs publications, tracts, revues ou volumes. Antiphilosophes, parce qu'attirés par le nouveau public urbain, jeune et nombreux, auquel ils veulent proposer, plutôt qu'une réflexion, une action communautaire, intuitive et spectaculaire, c'est-à-dire propagandiste ; antiphilosophes, parce qu'opposés à toute recherche d'une sagesse contemplative, érudite et abstraite ; antiphilosophes, enfin, parce que philosophes malgré tout, attirés par l'infini et le métaphysique, par une vie individuelle et sociale répondant à des valeurs universalisables.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/07/2009
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-8251-3748-2
  • EAN
    9782825137482
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    366 pages
  • Poids
    0.544 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 22,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Serge Milan

Serge Lorenzo Milan est né à Paris en 1968. Agrégé, Docteur de l'Université Paris-Sorbonne et Maître de Conférences à l'Université de Nice - Sophia Antipolis en Langue, littérature et civilisation italiennes, ses publications concernent essentiellement le Futurisme italien, son idéologie et ses liens avec les avant-gardes européennes. En plus de ses articles sur ces sujets, il a publié aux éditions San Marco dei Giustiniani à Gênes les anthologies Fiori futuristi (2003), La mia anima è puerile e altre poesie genovesi de F.T. Marinetti (2004), Ovabere - sincopatie futuriste de Farfa (2005) ainsi qu'un volume de la revue Trasparenze sur le Futurisme (décembre 2007). Il est également rédacteur de la revue électronique en accès libre Les Cahiers de Narratologie.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'antiphilosophie du futurisme - Propagande, idéologie et concepts dans les manifestes de l'avant-garde italienne, 1909-1944 est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK