L'évangélisation des Aztèques ou le pécheur universel

Note moyenne 
Danièle Dehouve - L'évangélisation des Aztèques ou le pécheur universel.
Qu'il soit européen ou amérindien, l'homme est considéré par les ecclésiastiques du XVIe siècle comme un pécheur porteur de la faute originelle... Lire la suite
28,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Qu'il soit européen ou amérindien, l'homme est considéré par les ecclésiastiques du XVIe siècle comme un pécheur porteur de la faute originelle et enclin à la transgression. Aussi, lorsque l'Eglise part à la conquête des âmes des Aztèques, au Mexique, elle renoue avec une tradition d'origine médiévale, les exempla, courtes anecdotes à caractère moralisant. Les prédicateurs, et plus particulièrement les jésuites, lui donnent un nouvel essor, comme le montre l'analyse des sermons écrits en langue nahuatl. Déconstruction de la langue, des récits et de l'univers mental des Indiens : les prédicateurs ne reculent devant aucun procédé pour intégrer leurs ouailles à l'humanité pécheresse. Et, chose plus étonnante, l'exemplum rencontre une notion indienne, le tetzahuitl, qui allie terreur sacrée et conduite scandaleuse. Autour de ce complexe, un dialogue s'instaure entre prédicateurs espagnols et fidèles indiens, de la fin du XVe siècle à la fin du XVIIIe siècle. L'ouvrage se situe au confluent de plusieurs disciplines : histoire médiévale car il décrit, pour la première fois, la postérité de l'exemplum ; histoire moderne et anthropologie ensuite car il démonte l'un des ressorts jusqu'alors inédit de l'évangélisation des Indiens du Mexique. Il concerne aussi la littérature des comportements qui comprend les rumeurs et les légendes urbaines. Enfin et surtout, il s'intéresse aux rapports entre les processus de mondialisation et les idéologies en montrant de quelle façon la conception du péché a accompagné la dernière grande mondialisation en date.

Sommaire

    • Les sources européennes
    • Les exempla au Mexique
    • La structure du récit exemplaire
    • La conception des péchés
    • Images et symboles
    • La traduction trilingue
    • Le parallélisme
    • La décontraction de la langue
    • La déconstruction de l'univers mental
    • La construction du pécheur universel
    • Traces et survivance contemporaines

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/02/2004
  • Editeur
  • ISBN
    2-7068-1750-X
  • EAN
    9782706817502
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    372 pages
  • Poids
    0.6 Kg
  • Dimensions
    15,8 cm × 23,8 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Danièle Dehouve

Danièle Dehowe, directeur de recherche au CNRS, docteur ès lettres et sciences humaines, est l'auteur de plusieurs ouvrages d'anthropologie et d'histoire sur les Indiens du Mexique. On lui doit notamment, aux éditions du CNRS, Quand les banquiers étaient des saints, 1990, et La géopolitique des Indiens du Mexique, 2003.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK