La fronde québécoise. - Une crise en rappel

Note moyenne 
Jean Pellerin - La fronde québécoise. - Une crise en rappel.
Dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, la France a connu une période de crise et d'insubordination appelé " La Fronde " : une révolution de palais... Lire la suite
12,20 €
Actuellement indisponible

Résumé

Dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, la France a connu une période de crise et d'insubordination appelé " La Fronde " : une révolution de palais qui a duré cinq ans. La vague de contestations et de révoltes qui s'est abattue sur les Amériques dans la deuxième moitié du XXe siècle a toutes les caractéristiques d'une fronde. La Révolution tranquille au Québec s'inscrit d'emblée dans la mouvance de cette fronde quasi mondiale. Une partie de la jeunesse du temps se montrait extrêmement réceptive aux thèses révolutionnaires à la mode : thèses nationales-socialistes et thèses marxistes-léninistes qui éveillaient les ardeurs syndicales. Mais c'est surtout le nationalisme traditionnel qui échauffait les esprits. Une poignée d'extrémistes sublimèrent leur action en l'identifiant à celle du Patriote de 1837 armé d'un mousquet, coiffé d'une tuque et fonçant sus à l'Anglais. Les grands bouleversements des années d'après-guerre avaient fait faire au Québec des pas de géants dans le domaine du développement industriel, de la technique et de l'économie, mais ils avaient provoqué, en revanche, une transformation des mentalités et déclenché des remous inquiétants au sein des structures d'une société présumée immuable. La religion, la famille, les traditions, rien ne fut épargné. Si la Révolution tranquille a soulevé une vague de réformes des plus bénéfiques dans les années 1960, elle provoqua un ressac désenchanteur au début des années 1970. Jean Pellerin avait comme fonction redoutable de commenter dans ses éditoriaux à La Presse, certaines péripéties des malheureux événements et des âpres débats qui allaient s'amplifiant de 1963 jusqu'à l'éclatement de la crise, en octobre 1970, crise qui devait s'apaiser à l'avènement au pouvoir du Parti québécois en 1976. Ce livre est un découpage d'éditoriaux rédigés au hasard des événements. Les extraits sont forcément décousus, mais ils recréent le climat de l'époque, et surtout, ils permettent d'établir un parallèle avec le climat d'aujourd'hui qui commence à se rasséréner. La Fronde québécoise est le vingt-sixième livre de Jean Pellerin qui, bien qu'aujourd'hui à la retraite, continue son œuvre prolifique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/02/2001
  • Editeur
  • ISBN
    2-89462-038-1
  • EAN
    9782894620380
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    179 pages
  • Poids
    0.275 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,5 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK