La révolution des signes - L'art à l'église (1830-1930)

Note moyenne 
Jean-Michel Leniaud - La révolution des signes - L'art à l'église (1830-1930).
Rassemblant une trentaine d'études sur l'art religieux des XIXe et XXe siècles, La Révolution des signes entend expliquer la diversité apparente des... Lire la suite
15,00 €
Expédié sous 3 à 7 jours
En magasin

Résumé

Rassemblant une trentaine d'études sur l'art religieux des XIXe et XXe siècles, La Révolution des signes entend expliquer la diversité apparente des styles à l'église après l'abandon de ce qu'il est convenu d'appeler le néo-classicisme. D'autres ouvrages l'ont fait avant lui, notamment à partir des années 1930, mais dans un dessein polémique : il s'agissait de dénoncer l'incapacité supposée du XIXe siècle à trouver un style pour l'église et d'en déduire un manque d'authenticité de sa part dans l'expression de sa foi.
On constate, au contraire, que la multiplicité des styles historiques (gothique, roman byzantin, etc.) exprime la détermination du catholicisme à accompagner étroitement toutes les aspirations du temps la passion pour l'histoire nationale, pour l'Orient, pour l'archéologie, pour l'industrie et ses nouveaux matériaux, l'ambition de démocratiser les connaissances et le goût de l'œuvre d'art. Mais on observe plus encore, dans cette chronologie séculaire que marque le passage du néo-gothique vers l'abstraction, une tendance qui conduit d'une époque, les années 1830, passionnée par la multiplication des images, des couleurs et des sujets, à une progressive raréfaction, intellectualisation et non-figuration : la " révolution des signes ".
La seconde moitié du XVIIIe siècle avait déjà connu ce phénomène qu'inverse le romantisme : le primitivisme néo-paléochrétien qui se profile avec l'avancée du XXe siècle se combine avec un effort qui vise au rejet de l'ornement et conduit à la modernité. Au total, de Viollet-le-Duc au père Couturier, l'art à l'église, au long du siècle qui court jusqu'aux années 1930, révèle une vitalité prodigieuse dont l'héritage s'impose au XXIe siècle.
Jean-Michel Leniaud

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/01/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-204-08184-9
  • EAN
    9782204081849
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    429 pages
  • Poids
    0.575 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 23,5 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jean-Michel Leniaud

Jean-Michel Leniaud, historien et historien d'art, est directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études et professeur à l'Ecole nationale des chartes. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages dont Les Cathédrales au XIXe siècle (Economica, 1973) et Vingt siècles d'architecture religieuse en France (Ed. du Centre national de documentation pédagogique, 2006).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
15,00 €