Le bel Antonio - Poche

Note moyenne 
Dans l'Italie des années 1930, le fascisme explose mais le bel Antonio ne s'en soucie guère. Il se laisse simplement porter par ce que la vie a de plus... Lire la suite
11,00 €
  • Poche
    • Le bel Antonio
      Paru le : 18/04/2019
      Expédié sous 3 à 6 jours
      11,00 €
  • Ebook
    • Le bel Antonio
      ePub
      Paru le : 18/04/2019
      Téléchargement immédiat
      11,99 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 juin et le 5 juillet
En magasin

Résumé

Dans l'Italie des années 1930, le fascisme explose mais le bel Antonio ne s'en soucie guère. Il se laisse simplement porter par ce que la vie a de plus agréable à offrir. Sensible et mélancolique, c'est le plus joli garçon de Catane. Aussi, lorsqu'il annonce son mariage avec Barbara Puglisi, une jeune femme éclatante de fraîcheur et de beauté - qui est aussi la plus riche de la ville -, nombreuses sont les prétendantes à brûler de rage leurs journaux intimes.
Mais après trois ans d'apparente félicité, la jeune épouse apprend par une servante indiscrète les réalités de la vie conjugale. Et dans tout Catane, la nouvelle se répand comme la lave dans une éruption de l'Etna : l'épouse est vierge, le mariage est blanc... Viennent alors le scandale, la disgrâce d'Antonio, le désespoir de son père, et la démonstration que les divorces à la sicilienne peuvent être d'une drôlerie tragique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/04/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-221-24094-6
  • EAN
    9782221240946
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    420 pages
  • Poids
    0.264 Kg
  • Dimensions
    12,3 cm × 18,3 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Un roman à l'humour grinçant par le grand écrivain sicilien de la première moitié du XXe siècle, porté à l'écran en 1960 par Mauro Bolognini avec Claudia Cardinale et Marcello Mastroianni.

À propos de l'auteur

Biographie de Vitaliano Brancati

Vitaliano Brancati est né en 1907 à Pachino, dans cette province de Syracuse, en Sicile, qui servira de théâtre à ses meilleurs romans. Issu d'une famille bourgeoise cultivée, il passe sa jeunesse à Catane, où il fait ses études, enseigne et dirige une revue dans laquelle il publie ses poèmes ; il est fortement inspiré alors par l'oeuvre de Gabriele d'Annunzio. Marqué aussi par Nietzsche et cédant à l'idéologie dominante, il se rallie au fascisme qui lui permet d'exalter son propre nationalisme, son culte de l'énergie et son hédonisme.
En 1932, il part pour Rome, y fait du journalisme et participe à la vie littéraire. Sa fréquentation des cercles libéraux modifie complètement son attitude envers le régime de Mussolini. Non seulement Brancati se détourne du fascisme, mais il sera dès lors et jusqu'à sa mort un adversaire acharné de tout système de pensée totalitaire. C'est à cette époque qu'il trouve sa voie. Durant la guerre, il publie le premier volet de sa trilogie sur le " gallisme " — ce comportement du mâle italien fait de séduction ostentatoire où les paroles passent avant les actes.
Définitivement installé à Rome après la guerre, il tiendra un Journal plein d'ironie et de sagesse mêlées qui est l'une des grandes réussites du genre avec celui de Vittorini. De Don Juan en Sicile jusqu'à ce Bel Antonio, son chef-d'oeuvre, Brancati s'est révélé un observateur lucide et amusé des moeurs et des coutumes de sa Sicile natale. Sciascia, qui l'admirait et qui d'une certaine façon lui a succédé au premier rang des lettres siciliennes, a montré sa parenté avec Stendhal.
Vitaliano Brancati est mort à Turin en 1954.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

11,00 €