Le biyaïsme - Le Cameroun au piège de la médiocrité politique, de la libido accumulative et de la (dé)civilisation des moeurs

Note moyenne 
Thierry Amougou - Le biyaïsme - Le Cameroun au piège de la médiocrité politique, de la libido accumulative et de la (dé)civilisation des moeurs.
Sous la houlette du Renouveau National depuis plus d'un quart de siècle, le Cameroun connaît deux crises majeures : une crise sociale sous les traits... Lire la suite
34,50 €
Expédié sous 3 à 7 jours
En magasin

Résumé

Sous la houlette du Renouveau National depuis plus d'un quart de siècle, le Cameroun connaît deux crises majeures : une crise sociale sous les traits d'une profonde fracture sociale matérialisée par des inégalités criantes au sein de la société, et une crise civique ayant transformé l'Etat en une véritable truanderie subsaharienne. Ainsi, en plus des carences quotidiennes sur le plan national, de nombreux Camerounais subissent une discrimination statistique traduisant le fait qu'ils sont tous assimilés à des truands à cause de l'esprit peu vertueux d'un groupe au pouvoir.
D'où le constat d'un profond divorce entre les élites et les populations dans un écosystème sociopolitique où la libido accumulative et la satisfaction des plaisirs des orifices deviennent les buts ultimes. La République ne cherche plus les objectifs de progrès, de justice et d'égalité, mais la construction de droits aménagés qui supplantent les droits prévus par la citoyenneté camerounaise. Celle-ci est confinée à la politique du perroquet qui consiste à répéter ce que pensent et disent les possédants.
En conséquence, le j'ai donc je suis est ce qui fait la tendance lourde du " Biyaïsme " en ce sens qu'il prend la place du je pense donc je suis incompatible avec le pulsionnel, l'archaïque et le vertige narcissique qui caractérisent le Renouveau National. Le Cameroun est ainsi inscrit dans un processus de (dé) civilisation des moeurs dont le point culminant est l'opération Epervier. D'où une justice pénale érigée en assureur en dernier ressort des carences du champ politique alors que l'Etat de droit recule.
La suite logique est un décalage abyssal entre le lexique politique du Renouveau National et ses résultats réels. Comment un régime qui suscita moult espoirs aux Camerounais s'est transformé en une masturbation politique au service du plaisir solitaire de garder le pouvoir coûte que coûte au point de se considérer comme fin de l'histoire ? Le pays peut-il en sortir et comment ? Le " Biyaïsme ", symboliques, idéologies et pratiques politiques du Président Biya au pouvoir au Cameroun depuis 1982 sert ici de modèle empirique.
Ce livre en fait une analyse sociopolitique et propose trente mesures pour sortir le Cameroun, tant de la crise sociale que de la crise civique.

Sommaire

  • LE PEUPLE CONTRE LES ELITES ET LES ELITES CONTRE LE PEUPLE
    • Fin d'année 2007, Paul Biya adresse son traditionnel discours aux Camerounais
    • Les Traumatisés du Renouveau National
    • Déconstruction de la source de l'autorité et infantilisation permanente des populations
  • LE LEXIQUE POLITIQUE DU RENOUVEAU NATIONAL ET SES RESULTATS
    • La nécessaire confrontation entre le discours et la réalité vécue trente ans après
    • L'inflation de la révision constitutionnelle et la prime aux partisans de l'anti-démocratie
    • La Biyasphère, la réforme constitutionnelle et l'opération Epervier
  • LE PARADIGME DU PAYS ORGANISATEUR ET SES TRAVERS
    • La tortue à double carapace, le lion et le renard en action
    • Biens publics, citoyenneté, démocratie et développement au Cameroun
    • Mondialisation, Etat et rôle du Cameroun dans la CEMAC

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/07/2011
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-56199-1
  • EAN
    9782296561991
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    391 pages
  • Poids
    0.63 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Thierry Amougou

Dans ce livre d'un éclectisme bien maîtrisé, Thierry Amougou trace la tendance lourde d'un " Biyaïsme " dont la dynamique interne et externe peut éclairer bien d'autres régimes subsahariens. Macro économiste, Maître de conférences à l'Université catholique de Louvain (Centre d'Etudes du Développement), il est membre du GRIASS (Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur l'Afrique Subsaharienne), du CRIDIS (Centre de Recherches Interdisciplinaires Démocraties, Institutions, Subjectivités) et préside la Fondation Mournié.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
34,50 €