Le Corbusier, un fascisme français

Note moyenne 
En ces temps-là, dans les années 1920 et 1930, certains étaient attirés par le fascisme, et Le Corbusier était de ceux-là. Les fascistes voulaient... Lire la suite
19,00 €
Expédié sous 5 à 8 jours
Livré chez vous entre le 23 avril et le 28 avril

Résumé

En ces temps-là, dans les années 1920 et 1930, certains étaient attirés par le fascisme, et Le Corbusier était de ceux-là. Les fascistes voulaient construire un monde régénéré, viril, machiniste, hiérarchisé et autoritaire. L'architecte, lui, imaginait des villes ultramodernes, au garde-à-vous, standardisées, taylorisées. Des fourmilières à l'esthétique austère et hautaine au service d'une nouvelle civilisation du travail.
Ils étaient faits pour s'entendre. Le Corbusier a publié ses théories dans des revues violemment opposées à la démocratie et s'est lié avec les idéologues les plus radicaux de la droite nationaliste. Il a soutenu le régime pétainiste avant de terminer son parcours, couvert de gloire, dans la France de l'après-guerre. Pourquoi ce personnage aux rêves totalitaires, au cynisme en béton armé, reste-t-il considéré comme le plus grand architecte du XXe siècle ? Voilà ce que ce livre tente de comprendre à l'heure où l'oeuvre de Le Corbusier est célébrée cinquante ans après la disparition de cette grande figure de la modernité.

Caractéristiques

  • Date de parution
    08/04/2015
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-226-31650-9
  • EAN
    9782226316509
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    290 pages
  • Poids
    0.4 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 22,5 cm × 2,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Xavier de Jarcy

Xavier de Jarcv est journaliste à Télérama. Il écrit sur le design, le graphisme, l'architecture

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

19,00 €