Le flambeau dans l'oreille - Histoire d'une vie 1921-1931 - Grand Format

Note moyenne 
Elias Canetti - Le flambeau dans l'oreille - Histoire d'une vie 1921-1931.
Ce livre au titre insolite, qui constitue le deuxième volet de l'autobiographie d'Elias Canetti, prix Nobel de littérature, offre une étonnante galerie... Lire la suite
21,60 €
Actuellement indisponible

Résumé

Ce livre au titre insolite, qui constitue le deuxième volet de l'autobiographie d'Elias Canetti, prix Nobel de littérature, offre une étonnante galerie de portraits, les uns célèbres - Kraus, Grosz, Brecht, Babel - les autres inconnus, telle cette Mme Weinreb qui passe ses nuits à renifler les innombrables portraits de son mari mort. Mais c'est également un livre politique qui décrit les effets de l'inflation sur les mentalités et les idéologies, qui restitue la vie brillante et tumultueuse du Berlin des années 30. Un livre d'une grande pudeur qui pourtant nous éclaire sur la personnalité d'Elias Canetti et les grands thèmes de son œuvre : la masse, le feu, la souffrance, la révolte contre la mort, la dignité de l'homme. Si dévorant qu'ait toujours été l'amour de Canetti pour la littérature, si vif son intérêt pour la peinture, c'est pourtant la seule passion de la vie qui permet la douloureuse élaboration de l'œuvre écrite.

Caractéristiques

  • Date de parution
    29/03/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-226-01424-1
  • EAN
    9782226014245
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    384 pages
  • Poids
    0.38 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 20,0 cm × 3,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Elias Canetti

Romancier, poète, dramaturge, essayiste, historien et critique littéraire, Elias Canetti est né en 1905, en Bulgarie, d'une famille séfarade d'origine espagnole. Après la mort de son père, il parcourt l'Europe Zurich, Francfort, Vienne, où il fait ses études avant d'émigrer à Londres en 1939, où il résidera jusqu'en 1971. Il choisit alors de vivre à nouveau à Zurich, " le paradis perdu " de son adolescence mais également le territoire de la " langue sauvée ", l'allemand, que sa mère lui avait appris par amour de la Vienne impériale. Il y mourra en 1994. Homme de toutes les langues, véritable " conscience européenne ", Canetti reçoit le prix Nobel de littérature en 1981. Parmi son œuvre, constituée de journaux, carnets de notes et récits de voyage, son autobiographie et deux ouvrages majeurs illustrent la démarche et la pensée de cet intellectuel engagé et exigeant : Autodafé, son unique roman, et Masse et puissance, le livre de sa vie, œuvre magistrale et inclassable, consacrée à la culture de masse et aux rapports entre pouvoir et mort.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK