Le sexe incertain - Androgynie et hermaphrodisme dans l'Antiquité gréco-romaine

Note moyenne 
Luc Brisson - Le sexe incertain - Androgynie et hermaphrodisme dans l'Antiquité gréco-romaine.
En Grèce ancienne et à Rome jusqu'à la fin de la République, les êtres humains et les animaux qui passaient pour être pourvus des deux sexes étaient... Lire la suite
20,10 €
Actuellement indisponible

Résumé

En Grèce ancienne et à Rome jusqu'à la fin de la République, les êtres humains et les animaux qui passaient pour être pourvus des deux sexes étaient impitoyablement éliminés, comme des monstres, comme des signes funestes envoyés aux hommes par les dieux pour annoncer la destruction de l'espèce humaine. Expulsée de la réalité ou maintenue en marge, la bisexualité, entendue comme possession des deux organes sexuels, joua pourtant un rôle important dans le mythe, qu'il s'agisse de bisexualité simultanée, ou de bisexualité successive.
La bisexualité simultanée caractérise des êtres qui sont des archétypes, des êtres primordiaux. Dans la mesure où c'est d'eux que dérivent les dieux, les hommes et les animaux qui, pourvus d'un seul sexe, masculin ou féminin, constituent notre monde, ces archétypes doivent être pourvus simultanément des deux sexes, car ils se trouvent en-deça de cette "sexion". En l'être humain, le souvenir de cet état primordial suscite une nostalgie qui s'exprime avec une profonde émotion dans le mythe qu'Aristophane raconte dans le Banquet de Platon.
Chaque couple, hétérosexuel ou homosexuel, aux moments les plus intenses de ses unions intermittentes, désire réaliser une impossible fusion permanente qui le ramènerait à cet état antérieur où l'être humain était double. La bisexualité successive revêt une signification très différente. Sont affectés successivement des deux sexes, des médiateurs et essentiellement des devins, tel Tirésias. Le fait qu'il ait été d'abord un homme, puis une femme avant de redevenir un homme lui permet d'établir un rapport entre le monde des hommes et celui des femmes.
Tout se passe donc comme si un être qui transcende les oppositions (hommes / dieux né / mort) autour desquelles s'articule la réalité devait symboliser cette transcendance dans l'opposition la plus importante pour l'être humain : l'opposition entre l'homme et la femme. Luc Brisson est directeur de recherches au C. N. R. S. Il a publié de nombreux travaux consacrés à la philosophie et la religion grecques.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/06/1997
  • Editeur
  • ISBN
    2-251-32425-9
  • EAN
    9782251324258
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    174 pages
  • Poids
    0.3 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

En Grèce ancienne et à Rome jusqu'à la fin de la République, les êtres humains et les animaux qui passaient pour être pourvus des deux sexes étaient impitoyablement éliminés, comme des monstres, comme des signes funestes envoyés aux hommes par les...

À propos de l'auteur

Biographie de Luc Brisson

Luc Brisson est directeur de recherches au CNRS. Il a publé de nombreux travaux consacrés la philosophie et la religion grecques. Il a traduit l'ensemble des Dialogues de Platon dans la collection Garnier Flammarion et publié récemment le Dictionnaire Platon avec Jean-François Pradeau (Ellipses, 2007). Aux Belles Lettres, on lui doit notamment, avec F. Walter Meyerstein, Puissance et limite de la raison.
Le Problème des valeurs (1995) ainsi que la Vie de Pythagore de Jamblique (nouvelle édition 2008).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Le sexe incertain - Androgynie et hermaphrodisme dans l'Antiquité gréco-romaine est également présent dans les rayons

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK