Les éditions françaises de Jane Austen (1815-2007) - L'apport de l'histoire éditoriale à la compréhension de la réception de l'auteur en France

Note moyenne 
Lucile Trunel - Les éditions françaises de Jane Austen (1815-2007) - L'apport de l'histoire éditoriale à la compréhension de la réception de l'auteur en France.
L’histoire des éditions françaises de Jane Austen, depuis 1815, apporte un éclairage essentiel sur la réception de l’écrivain en France. En effet,... Lire la suite
129,00 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 4 juin et le 18 juin
En magasin

Résumé

L’histoire des éditions françaises de Jane Austen, depuis 1815, apporte un éclairage essentiel sur la réception de l’écrivain en France. En effet, bien que ses six romans (Pride and Prejudice, Sense and Sensibility, Northanger Abbey, Emma, Mansfield Park, Persuasion) aient été publiés très tôt en français et n’aient presque jamais cessé de l’être, il existe un grand décalage entre sa renommée en France et en Grande-Bretagne, où elle est considérée comme l’un des plus grands écrivains britanniques.
De ce côté-ci de la Manche, elle est plutôt présentée comme une romancière “sentimentale”, par conséquent appréciée avant tout par le lectorat féminin, ce qui peut s’expliquer par la médiocre qualité des éditions françaises publiées aux XIXe et XXe siècles. Bien que nombreuses, surtout dans les trente dernières années, ces traductions offrent en effet une image déformée de l’œuvre de Jane Austen. Pourquoi et par qui a-t-elle été traduite ? Quand, et à l’initiative de quels éditeurs ? Le présent ouvrage donne à voir la qualité des traductions, mais il resitue avant tout les éditions françaises dans un contexte historique et littéraire.
Il met en lumière les raisons pour lesquelles Jane Austen fut éditée, à côté de quels autres auteurs, dans quelles collections, et surtout pour quel public. Ainsi peut-on cerner l’image de la romancière dessinée par le monde de l’édition français, à destination de ses lecteurs. Dans la tradition de la bibliographie matérielle, les “objets-livres” constituent un matériau d’étude de premier plan, et l’ensemble du paratexte qu’ils offrent – premières et quatrièmes de couvertures, introductions, postfaces, illustrations – sont autant de précieux indices pour éclairer la manière dont la romancière a été, au fil du temps, “présentée” aux lecteurs par ses éditeurs, traducteurs ou préfaciers.
Rangée à côté des “romancières anglaises” ou parmi les femmes auteurs “mineurs”, elle n’est que rarement perçue comme un écrivain de génie, alors que dans le monde anglophone la figure populaire de Jane Austen, qui se développe aujourd’hui de manière spectaculaire, est nettement dissociée de sa reconnaissance de longue date dans le monde des lettres. Il semble pourtant qu’une évolution se soit produite dans la perception française de ses romans, en particulier depuis la fin du XXe siècle qui a vu la “redécouverte” d’Austen, par l’éditeur Christian Bourgois notamment, alors qu’en parallèle le paratexte critique universitaire prenait davantage d’importance.
Néanmoins, l’inflation d’éditions de poche de médiocre qualité – souvent motivées par la sortie d’adaptations cinématographiques – montre que la réception de Jane Austen en France demeure à construire, et que ce grand écrivain reste injustement méconnu de ceux qui la lisent en traduction française.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

Souvent acheté ensemble

Vous aimerez aussi

Derniers produits consultés

Les éditions françaises de Jane Austen (1815-2007) - L'apport de l'histoire éditoriale à la compréhension de la réception de l'auteur en France est également présent dans les rayons

129,00 €