Les oreilles sur le dos - Poche

Note moyenne 
Georges Arnaud - Les oreilles sur le dos.
À la Nouvelle-Grenade (actuel nord de l'Amérique du Sud), Jackie, un Français, ancien du bagne et surnommé « Crocs de jonc », aventurier élégant... Lire la suite
8,10 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 1 juin et le 3 juin
En magasin

Résumé

À la Nouvelle-Grenade (actuel nord de l'Amérique du Sud), Jackie, un Français, ancien du bagne et surnommé « Crocs de jonc », aventurier élégant et sans scrupules, tue dans un bar louche un certain Kousko dit « Mangemerde ». Quelques billets glissés dans les bonnes mains font qu'il n'est nullement inquiété dans un premier temps. L'ennui, c'est que dans ce coin d'Amérique latine, la CIA livre une guerre sans merci à l'AREC, une organisation communiste, et que Kousko travaillait pour les Américains.
Résultat la police locale donne douze heures à Jackie pour quitter le pays. En compagnie de la belle Monica, de George Whistway, de Jimmy le menteur et d'un couple d'Indiens, Jackie vole un camion, défonce les murs d'une banque locale, s'empare de 500 kg d'or avant de se lancer sur des pistes défoncées dans l'espoir de gagner au plus vite la frontière. Y parviendra-t-il avant la police et l'armée lancées à ses trousses ? Au bout d'une cavalcade à travers les pistes de la cordillère andine, la mort ou la solitude, ce qui ne vaut guère mieux.
Les Oreilles sur le dos est à la fois un roman d'aventures exotiques et un roman noir fort bien mené sur fond de corruption et de lutte pour le pouvoir. Publié en 1953, ce roman, qui sent le vécu et le vent des grands espaces, n'a pas pris une ride.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/01/2016
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-36914-243-0
  • EAN
    9782369142430
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    171 pages
  • Poids
    0.153 Kg
  • Dimensions
    12,0 cm × 18,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Georges Arnaud

Georges Arnaud est le pseudonyme d'Henri Girard, né en 1917 à Montpellier et décédé en 1987 à Barcelone. Il fut écrivain, journaliste et militant politique. On lui doit, entre autres, Le Salaire de la peur (Julliard, 1950).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

8,10 €