Les Républicains espagnols à Rivesaltes - D'un camp à l'autre, leurs enfants témoignent (janvier 1941 - novembre 1942) - Grand Format

Note moyenne 
A partir de janvier 1941, des familles de républicains espagnols arrivent au camp de Rivesaltes. Un camp de plus sur leur long parcours d'indésirables.... Lire la suite
19,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 19 mai et le 21 mai
En magasin

Résumé

A partir de janvier 1941, des familles de républicains espagnols arrivent au camp de Rivesaltes. Un camp de plus sur leur long parcours d'indésirables. Pendant toute l'existence du camp, les Espagnols représentent toujours plus de la moitié des effectifs des internés. Longtemps passé sous silence, cet enfermement de familles entières resurgit ici dans les mémoires et dans l'histoire. Si les hommes sont incorporés dans les groupements de travailleurs étrangers (GTE) mis en place par le régime de Vichy, femmes et enfants restent confinés dans ce lieu inhospitalier, glacial en hiver et torride en été, où règnent la promiscuité, l'insalubrité et la faim.
Où la mort rôde, notamment autour des enfants les plus jeunes, malgré l'aide apportée par des oeuvres d'assistance dépassées par l'ampleur de la tâche. Sur les chemins de l'exil depuis 1939, parfois depuis plus longtemps, ces familles espagnoles ont connu les aléas de centres d'hébergement répartis sur tout le territoire puis les camps lorsque ces refuges ferment. Ces femmes et ces enfants sont alors transférés à Rivesaltes, surtout lorsque le camp d'Argelès est évacué suite aux inondations de l'automne 1940.
Si le camp de Rivesaltes n'est pas le premier pour les réfugiés espagnols, il n'est pas non plus le dernier, puisqu'ils seront pour beaucoup transférés à Gurs en novembre 1942. Certains connaissent ainsi de multiples camps entre 1939 et 1944, transférés sans cesse de l'un à l'autre. Douze témoignages émanant de cinq femmes et de sept hommes, nés entre 1924 et 1939, évoquent cet univers d'enfermement et d'arbitraire.
Ils sont présentés, contextualisés et mis en perspective par une historienne spécialiste de l'exil républicain espagnol.

Caractéristiques

  • Date de parution
    27/08/2020
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-86266-772-0
  • EAN
    9782862667720
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    238 pages
  • Poids
    0.336 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,0 cm × 2,1 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Geneviève Dreyfus-Armand

Geneviève Dreyfus-Armand est conservateur général honoraire, ancienne directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC), docteur en histoire, directrice de publication d'Exils et migrations ibériques au XXe siècle, vice-présidente de l'association Présence de Manuel Azana et coprésidente d'honneur de CAMINAR. Elle a coordonné de nombreux ouvrages et publié Les Camps sur la plage, un exil espagnol (1995) et L'Exil des républicains espagnols en France.
De la Guerre civile à la mort de Franco (1999). Récemment, elle a codirigé La Guerre d'Espagne et la France (2014) et L'Art en exil. Les artistes espagnols en France (2014).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

19,00 €