Lettres à Albert Paraz - 1947-1957 - Grand Format

Note moyenne 
Louis-Ferdinand Céline - Lettres à Albert Paraz - 1947-1957.
À partir de mars 1947, ayant quitté la prison pour l'hôpital de Copenhague, Céline peut écrire librement. Son activité épistolaire se développe... Lire la suite
37,10 €
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 17 mars et le 19 mars
En magasin

Résumé

À partir de mars 1947, ayant quitté la prison pour l'hôpital de Copenhague, Céline peut écrire librement. Son activité épistolaire se développe alors considérablement, avec ses anciens amis restés en France et avec de nouveaux venus qui se manifestent à lui. C'est le cas de l'écrivain Albert Paraz (1899-1957) qui entame sa correspondance avec l'exilé en juin 1947. Elle durera dix ans et compte 353 lettres.
Ce qui en fait l'une des plus étendues après celle que Céline entretient avec sa secrétaire Marie Canavaggia depuis 1936. Cependant elle présente un caractère qui la distingue de toutes les autres : Paraz a l'idée, acceptée avec réserves puis contrôlée par son correspondant, de mêler les lettres qu'il reçoit du Danemark à ses écrits autobiographiques, " Le Gala des vaches " (1948) et " Valsez, saucisses " (1950) - ce qui fait de lui le premier éditeur d'une correspondance de Céline.

Sommaire

  • LETTRES DU DANEMARK
  • LETTRES DE FRANCE

Caractéristiques

  • Date de parution
    25/05/2009
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-012244-8
  • EAN
    9782070122448
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    550 pages
  • Poids
    0.535 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,0 cm × 2,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Nouvelle édition en 2009 Nouvelle édition révisée.

À propos de l'auteur

Louis-Ferdinand Céline

Biographie de Louis-Ferdinand Céline

Né en 1894 à Courbevoie, près de Paris, Louis-Ferdinand Céline (pseudonyme de L-F Destouches) prépare seul son baccalauréat tout en travaillant. Engagé en 1912, il est gravement blessé en novembre 1914. Invalide à 75 % et réformé, il devient agent commercial et part au Cameroun (1916), puis à Londres (1917). Après la Victoire, il fait des études de médecine, puis accomplit des missions en Afrique et aux Etats-Unis pour le compte de la Société des Nations.
De retour en France, il exerce la médecine dans la banlieue parisienne et publie en 1932 son premier ouvrage Voyage au bout de la nuit, suivi, en 1936, de Mort à crédit. De 1944 à 1951, Céline, exilé, vit en Allemagne et au Danemark. Revenu en France, il s’installe à Meudon où il poursuit son ouvre (D’un château l’autre, Nord, Rigodon) et continue à soigner essentiellement les pauvres. Il meurt en 1961.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
37,10 €